Le prix des fournitures scolaires est en hausse cette année
un service de meilleurtaux.com

Le prix des fournitures scolaires est en hausse cette année

Vers la fin de l’été, les parents se préparent déjà à la rentrée des classes. L’achat des fournitures scolaires devient alors une priorité pour plusieurs. Cahiers, crayons de couleur, stylo ou encore les cartables, ces produits sont les plus sollicités durant cette période de l’année. Mais cette année encore, les prix sont revus à la hausse.

Le prix des fournitures scolaires est en hausse cette année

À l'aube de la rentrée des classes, la facture sur sa préparation a tendance à monter à vitesse grand V. Ce n'est plus étonnant de constater la hausse des prix de ces produits, étant donné la forte demande.

Deux associations, la Famille de France et la CSF, ont ainsi décidé de mener une enquête sur les réalités de la rentrée scolaire cette année. Certes, le domaine reste le même, mais les sujets diffèrent. Tandis que la première se focalise sur l'évolution des prix, la seconde met en avant les habitudes et les dépenses des parents à chaque course.

Les résultats publiés sont complémentaires et permettent de se faire une idée sur la préparation des parents à cette période de l'année. Ainsi, les résultats démontrent que la facture des courses aux fournitures scolaires dépend énormément du niveau de l'élève.


Une hausse légère, mais ressentie des fournitures scolaires

L'association Familles de France s'est occupée de l'évaluation des prix des fournitures scolaires. Elle a mené cette étude durant l'été auprès des plusieurs grandes surfaces et boutiques spécialisées, avec la participation de 200 familles bénévoles. Ces individus ont ainsi relevé le prix de 45 produits, nécessaire à un collégien de sixième.

Les résultats de ce travail ont dévoilé une hausse de 1,05% du prix des fournitures scolaires pour un 6ème, par rapport au mois de septembre de 2017, et ce, pour les mêmes produits. À Charly Hee, président de l'association, d'avancer une explication :

« Le coût de la vie pour une famille a augmenté de 2,3 % cette année. Il n'y a pas de raison que ça ne touche pas les fournitures scolaires ».

Il est important de souligner que les deux études n'ont rien de comparable, étant donné que le sujet étudié est différent. Par ailleurs, les résultats publiés ne sont pas pour autant contradictoires, mais complémentaires. En guise d'illustration, la CSF observe que les parents s'intéressent moins à l'achat des articles de sport, l'association Familles de France dévoile une augmentation de +4,54% des prix de ces articles.

Face à cette flambée des prix, les enquêtes ont permis de mettre en exergue la volonté des parents dans la demande de revalorisation et le modelage de l'Allocation de rentrée scolaire. Selon les chiffres de la CSF, la facture s'élève à 403 euros pour un élève de Seconde générale, à 411 euros pour un Seconde en Bac pro sanitaire et social, et 682,83 euros en Bac pro industriel.


Les dépenses dépendent du niveau scolaire

La CSF, ou Confédération syndicale des familles s'est quant à elle, consacré à l'étude sur les dépenses des familles en vue de la rentrée des classes. Johan Jousseaume, son responsable éducation, explique le fondement de cette enquête en ces termes :

« On est dans une approche plus sociologique. Si les familles achètent du discount ou une marque, on va prendre cela en compte ».

La méthodologie employée par cette entité est très différente de celle de sa congénère. En effet, durant la période estivale, elle a reçu la liste des achats de 128 foyers volontaires, tous niveaux confondus. Cette livre englobe tout, allant de l'assurance scolaire, aux livres à acheter pour un tel cours ou encore les frais d'impression.

À son responsable éducation de souligner :

« L'enquête de la CSF agglomère « toutes les dépenses liées à la scolarité de l'enfant ».

À l'issue de son étude, la CSF dévoile que les parents de lycéens ou de collégiens dépensent moins, comparée aux familles des enfants qui entrent en sixième et en seconde. Le constat est sans appel : les parents adoptent une stratégie de récupération, et désirent moins dépenser. L'aîné garde le même cartable que l'année dernière, tandis que le cadet hérite de la calculette des grands.


Par ailleurs, les parents ayant des enfants en primaire (CP, sixième et seconde), la réalité est toute autre. En effet, la Confédération syndicale des familles rapporte une hausse de 10% sur le budget moyen pour les élèves en CP, par rapport à l'année passée. Cette augmentation est surtout causée par l'allongement de la liste des fournitures, mais aussi à l'attitude des parents. Toujours pour cette classe, les dépenses sont évaluées à +1,05% par rapport à 2017.

Selon Johan Jousseaume, il s'agit plus d' :

« Une forme d'investissement, presque idéologique, sur la scolarité de leur enfant ».

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)