Une enquête comparative allemande prévoit l’essor des constructeurs automobiles français
un service de meilleurtaux.com

Une enquête comparative allemande prévoit l’essor des constructeurs automobiles français

Si les constructeurs automobiles français arrivent toujours en seconde place après leurs homologues allemands, tout semble indiquer que cette tendance est sur le point de changer. C’est d’ailleurs ce que révèlent les résultats de l’enquête comparative sur le premier semestre 2018 et qui a été initialisé par EY, un cabinet d’étude germanique.

Une enquête comparative allemande prévoit l’essor des constructeurs automobiles français

La suprématie de la marque Volkswagen risque d'être ébranlée dans un avenir proche si l'on croit les résultats des études menées par le cabinet EY par le biais de sa filiale germanique.

En effet, pour diverses raisons non négligeables, ce premier constructeur mondial peut se retrouver derrière les groupes français spécialisés dans la construction automobile comme PSA ou Renault. D'ailleurs, comparé à celui de Volkswagen, le dynamisme de vente de ces derniers sur les six premiers mois de cette année ne fait qu'étayer cette théorie.

Des résultats encourageants pour les Français

Jusqu'ici, Volkswagen détient la meilleure part du marché automobile avec près de six millions de modèles vendus à travers le monde durant les six premiers mois 2018. D'ailleurs, sa marge d'exploitation est encore plus élevée (+6,8%) comparée à celle de ses concurrents français comme Renault et PSA qui affichent respectivement +6% et +5,3%.


Quoi qu'il en soit, l'enseigne a enregistré une baisse conséquente de 8% quant à ses résultats d'exploitation pour laisser la place à ses homologues qui ont enregistré une progression de 11%. Le chiffre d'affaires de PSA a même grimpé de 40%. C'est aussi le cas pour ses actions boursières qui ont atteint la barre de 38%.

Des facteurs avantageux pour les marques françaises

Si Volkswagen est jusqu'ici considéré comme étant le premier constructeur mondial, c'est uniquement, grâce son expertise quant à la production de véhicule à moteur diesel. Mais il se trouve que ce produit phare est dans les collimateurs du « dieselgate » plombant sa performance.

De ce fait, l'enseigne est obligée de se convertir dans l'énergie propre en investissant dans la mobilité électrique où elle a encore beaucoup de chemin à faire.

De plus, le terrain est déjà maîtrisé par le groupe Renault qui a su se faire apprécier par le côté écologique de ses prototypes, mais aussi par la fiscalité et l'assurance automobile avantageuses qui vont avec.

Et puisque la majorité des modèles, notamment les X5 et les X6, produits par cet allemand sont fabriqués dans son usine en Caroline du Sud, il doit également faire face aux taxations liées aux importations imposées récemment par Donald Trump.


Parallèlement, les Français ne cessent de monter en gamme et mécaniquement en prix d'achat pour afficher des rendements plus qu'encourageants. En jonglant avec ces atouts, PSA est parvenu par exemple à booster jusqu'à 82% son chiffre d'affaires avec son Peugeot 3008 quand celui-ci est élevé à 85% pour le 5008.

Et ce, rien que pour les résultats des deux premiers trimestres de cette année. Cette marque brille également avec son 308 en version GT Line ou classique. Et d'ici octobre, elle espère distancer encore plus ses concurrents avec sa nouvelle 508.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €