Les voitures hybrides et électriques gagnent du terrain en France

Les Français auraient un faible pour l'énergie verte. C'est du moins, ce qu'affirme le constat du Commissariat général au développement durable (CGDD) lorsque ce dernier a effectué une enquête concernant le marché automobile.

En se concentrant un peu plus sur les ventes réalisées en juillet 2018, cette institution a en effet réussi à déterminer que les modèles classiques à moteur à essence et au gazole perdent du terrain. Ces derniers se font devancer par les voitures propres fonctionnant à l'électricité ou à propulsion hybride.

Ainsi, tout indique que les mœurs des consommateurs commencent à changer quant à leur perception de ces produits immergent qui ont d'ailleurs plusieurs atouts à leurs actifs pour séduire encore plus.


Place aux ventes des voitures à énergie propre

En ce qui concerne le marché automobile, il suffit de constater les données du CGDD pour affirmer que les ventes des modèles à énergie propre ont augmenté de 0,7 point, grâce à près de 11 000 exemplaires écoulés.

Dans le lot, les voitures électriques ont enregistré un léger recul de 0,3 point pour arriver à détenir 1% des engagements. Un rapport qui s'élève à 5,3% pour les hybrides qui, quant à eux, ont affiché une croissance de 1 point.

Tout cela pour présenter une performance totale, leur permettant d'obtenir 6,3% du part de marché. Soit, le plus haut niveau jamais enregistré dans l'Hexagone si l'on croit l'avis du CGDD.

De leur côté, les véhicules à moteur thermique perdent du terrain, même s'ils dominent encore le secteur. Ainsi, l'essence détient 54,9% des ventes en perdant -0,5% de ses performances. Le diesel en est à 38,7% pour laisser -0,2% de ses profits derrière lui.

Des facteurs de croissance non négligeables

D'après les analyses du CGDD, plusieurs facteurs ont contribué à la croissance des ventes en ce qui concerne les modèles électriques et hybrides ne serait-ce que d'énumérer le scandale du Dieselgate qui a plombé le diesel. La fiscalité est d'ailleurs très peu favorable pour les moteurs thermiques avec les malus qui ont fortement augmenté jusqu'à 35,6%.


Les mœurs des consommateurs jouent également un rôle en accordant plus de confiance aux spécimens à énergie propre. D'ailleurs, ces derniers avancent plusieurs atouts pour leur plus grand avantage :

  • Ils sont écologiques ;
  • Ils n'émettent pas de gaz à effet de serre ;
  • Ils n'émettent pas d'oxydes d'azote (NOx) qui sont particulièrement nocifs pour la santé ;
  • Ils ne font pas l'objet de malus ;
  • Ils font profiter d'un tarif avantageux en assurance auto ;
  • L'autonomie de leur batterie s'est accrue pour dépasser plus de 400 km ;
  • Les problèmes liés à la recharge n'existent plus puisqu'elle peut être effectuée avec n'importe quelle prise électrique.