SFAM et Fnac Darty sont accusés de pratiques trompeuses
un service de meilleurtaux.com

SFAM et Fnac Darty sont accusés de pratiques trompeuses

Fnac Darty est à nouveau dans les collimateurs des Autorités de la concurrence, peu de temps après avoir subi une amende de 20 millions d’euros. Pour cette fois-ci une plainte de la part d’UFC-Que Choisir relie ce distributeur à SFAM, un courtier en assurance. D’après cette association de défense des consommateurs, ces deux enseignes auraient pratiqué des combines douteuses envers leur clientèle.

SFAM et Fnac Darty sont accusés de pratiques trompeuses

Des pratiques commerciales et agressives. Ce sont les principaux objets de la plainte portée par l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir à l'encontre de Fnac Darty et de son collaborateur SFAM. Une initiative donnant suite aux réclamations et aux différents témoignages perpétrés par de nombreux individus.

Ainsi, ce distributeur et cette société française d'assurances multirisques (SFAM) sont accusés de tromperies en ce qui concerne les contrats d'assurance rattachés aux achats des produits high-tech effectués des magasins Fnac Darty.

L'affaire est d'ailleurs, entre les mains des Autorités de la concurrence qui a récemment infligé une amende de vingt millions d'euros à Fnac Darty pour non-respect de ses engagements conditionnant une opération de concentration.

Dans les collimateurs des Autorités de la concurrence

Pour la seconde fois, Fnac Darty est dans la ligne de mire des Autorités de la concurrence. Pour ce deuxième round, ce distributeur français est accusé de tisser des liens trop étroits avec SFAM engendrant ainsi un éventuel préjudice sur le marché des assurances affinitaires.

Il se trouve en effet que, février dernier, cet assureur multirisque est devenu actionnaire à 11% auprès de Fnac Darty.

Ce qui a permis à ses accusateurs d'étaler la théorie qu'il cherche à imposer une concurrence déloyale vis-à-vis de ses homologues assureurs en mettant en avant ses services aux dépens de produits distribués par Fnac Darty.

D'ailleurs, cette éventualité a été prouvée par UFC-Que Choisir, l'initiateur de la plainte contre les deux enseignes.

UFC-Que Choisir se met à la charge

Fervent défenseur des consommateurs, UFC-Que Choisir se met à la charge face aux éventuels manquements perpétués par Fnac Darty et SFAM.

Cette association s'est donnée pour mission de prouver l'existence d'une pratique commerciale trompeuse. Et il s'avère que ses investigations se sont portées sur des faits avérés et appuyés par des caméras cachées.

Ainsi, l'enquête de cet organisme s'est basée sur l'exécution (ou non) d'une offre garantissant :

« Un mois d'assurance offert et un remboursement de 30 euros à l'achat ».

Mais en se basant sur les nombreux témoignages des clients qui s'y sont engagés, UFC est arrivé à la conclusion qu'il s'agit d'une tromperie. D'ailleurs, les mails que ces derniers ont reçus des services commerciaux de Fnac Darty et de SFAM le confirment puisque ceux-ci précise que :

« La somme de 30 euros leur sera remboursée dans les huit semaines, sous réserve d'un contrat valide et en cours d'exécution ».

Aussi, il faut préciser que pour séduire encore plus la clientèle, les vendeurs ont soutenu que la couverture pouvait faire l'objet d'une résiliation assurance après un mois d'engagement.

Ce qui fait que les clients ne peuvent pas y prendre recours s'ils veulent bénéficier des 30 euros promis. Du moins, pas avant que les huit semaines soient écoulées, moyennant des frais de contrat supplémentaires.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)