Indemnisations en retard pour les victimes des inondations de Gaillac-Toulza
un service de meilleurtaux.com

Indemnisations en retard pour les victimes des inondations de Gaillac-Toulza

En juillet dernier, les orages qui se sont abattus sur la région Occitanie ont provoqué de terribles inondations. Les habitants de la commune de Gaillac-Toulza ont été sévèrement touchés. Mais deux mois après les événements, de nombreux sinistrés n’ont reçu aucune indemnisation de la part de leur assureur, qui serait en attente de la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle...

Indemnisations en retard pour les victimes des inondations de Gaillac-Toulza

Indemnisations conditionnées à la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

À Gaillac-Toulza, la montée des eaux du 16 juillet, parfois jusqu'à 1m70, a touché au moins 150 habitations. Certaines ont été complètement ravagées, et leurs propriétaires ont perdu tous leurs biens.

Mais malgré leurs multiples démarches (envoi de documents justificatifs, relances), ils n'ont toujours pas obtenu réparation. Selon un responsable au sein de la mairie :

« Certaines compagnies d'assurance ont déclaré ne pas pouvoir procéder aux remboursements nécessaires sans l'arrêté ministériel qui officialise l'état de catastrophe naturelle ».

Or, la promulgation de l'arrêté, prévue le 3 septembre, a été décalée de quelques jours, auxquels s'ajoutent deux semaines pour la publication de ladite décision dans le Journal officiel.

Ce report entraîne un délai dans le traitement des dossiers, et par conséquent, des indemnisations. En attendant, les sinistrés de la petite commune du département de la Haute-Garonne n'ont reçu au mieux qu'une somme infime pour des dégâts évalués pour la plupart à des dizaines de milliers d'euros.


Conseils pour se faire indemniser en cas d'inondation

Bruno Quentin, délégué départemental du Centre de documentation et d'information de l'assurance (CDIA), livre de précieux conseils pour se protéger et se faire indemniser dans l'éventualité d'une inondation.

En prévention, tous les ménages dont la maison est située en zone inondable ont intérêt à adhérer à la garantie « dommages » lors de la souscription d'une assurance habitation.

Si une inondation survient, l'assuré doit s'efforcer de rassembler autant de preuves que possible :

  • des photos, 
  • des factures établissant la valeur des meubles, des objets de valeur 
  • etc.

L'état de catastrophe naturelle doit également être reconnu pour que les compagnies d'assurance puissent se mobiliser et dépêcher sur zone des experts en vue d'une éventuelle prise en charge. Les sinistrés doivent ensuite leur remettre les pièces collectées et effectuer leur déclaration de sinistre dans un délai de 10 jours.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)