Le marché des animaux de compagnie : victime de son succès
un service de meilleurtaux.com

Le marché des animaux de compagnie : victime de son succès

En France comme un peu partout en Europe, le marché des animaux de compagnie affiche une santé insolente. Le commerce de chiens, chats et autres furets connait une croissance constante et les activités connexes (la vente de nourritures pour animaux, salon de toilettage…) sont également en plein boom. Seule ombre au tableau : le trafic illégal gagne aussi du terrain.

Le marché des animaux de compagnie : victime de son succès

Un marché dynamique

En moyenne, en seulement une année, les Français dépensent près de 4,4 milliards d'euros pour leurs animaux de compagnie. Une somme astronomique qui démontre à quel point ce marché se porte bien.

Ce chiffre englobe les achats des animaux de compagnie, mais également les montants déboursés par leurs propriétaires pour les nourrir, les chouchouter et les soigner. Ceux-ci ne lésinent pas sur les moyens pour le confort de leurs compagnons :

  • les soins en tout genre dans les salons ;
  • l'alimentation bio ;
  • l'achat de divers accessoires excentriques…

Pour en revenir au marché, il est loin d'être statique, même si le constat d'un ralentissement a été établi sur les 5 dernières années.


Boom de la vente en ligne d'animaux de compagnie

Avec l'avènement d'Internet et surtout des réseaux sociaux, le commerce d'animaux de compagnie a trouvé une excellente plateforme pour se développer. En 2017, 10 % des achats se sont faits par le biais du commerce en ligne. Les ventes ont ainsi progressé de +23 % par rapport à l'année d'avant.

Malheureusement, ce succès ne présente pas que des avantages. En effet, des législations encore assez laxistes ouvrent aujourd'hui la porte au commerce illégal d'animaux.

Les normes ne sont pas respectées et les animaux vendus font rarement l'objet d'un suivi. Sans oublier les problèmes liés au dysfonctionnement du service d'identification et d'enregistrement.

Vers un meilleur encadrement du marché

Consciente de l'ampleur du fléau, l'Union européenne est en train de réfléchir aux mesures à prendre pour mieux contrôler les transactions en ligne.

En attendant des actions collectives concrètes, certains pays membres ont déjà pris les devants, à l'image de l'Allemagne et de son site de vente en ligne « Locanto », qui n'autorise plus les commerces d'animaux de compagnie.

Selon l'ONG Animal Eye :

Plus de 338 000 annonces de vente de chiens et de chats sont publiées quotidiennement en ligne .

Sous l'impulsion de la fondation 30 millions d'Amis, l'encadrement de la vente de chiens et chats par petites annonces est entré en vigueur le 1er janvier 2016. Deux ans plus tard, force est de constater qu'il reste encore des efforts à fournir.

La nécessité de souscrire une assurance pour ses animaux de compagnie

Outre le prix d'achat, les soins prodigués aux animaux représentent chaque année un budget conséquent.

Heureusement, les propriétaires peuvent souscrire à une assurance pour animaux afin de couvrir tout ou partie des sommes dépensées en vaccination, stérilisation et autres soins en tout genre.

Les avantages sont loin d'être négligeables puisque, dans certains cas, la compagnie prend en charge l'intégralité des frais de vétérinaire.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)