La mobilité autonome et ses différents enjeux
un service de meilleurtaux.com

La mobilité autonome et ses différents enjeux

L’erreur humaine est responsable des accidents de la route dans 9 cas sur 10. L’intelligence artificielle saura-t-elle faire mieux et causer moins d’accidents ? Actuellement, plusieurs entreprises des quatre coins du globe s’attèlent à mettre au point leur modèle de voiture autonome et beaucoup fondent leurs espoirs sur ces nouvelles technologies.

La mobilité autonome et ses différents enjeux

Aujourd’hui, les aides à la conduite se font de plus en plus nombreuses afin d’assister le conducteur et d’éviter certains accidents.

Grâce à l’évolution de la technologie, les véhicules récents sont désormais munis d’un système de freinage d’urgence automatique, d’un détecteur de sommeil et autres. Quand on sait que l’erreur humaine est à l’origine de 90% des accidents de la route, ces options sont de plus en plus incontournables.

Quant à la voiture autonome, elle suscite bien des intérêts et des interrogations. Même si elle ne sera opérationnelle et vulgarisée que dans quelques années, voire des décennies, on peut espérer qu’elle permettra de sauver de nombreuses vies humaines.


Du chemin à parcourir

Le véhicule autonome n’est plus une utopie, au vu des efforts qu’entreprennent les différents constructeurs au cours des dernières années. Pour autant, il s’agit d’un projet qui nécessite encore quelques années d’études et de développement.

Quant à la production et à la commercialisation, elles devront encore très probablement attendre la prochaine décennie. Pas plus tard qu’au mois de mars dernier, un véhicule autonome d’Uber a fait un accident au cours d’un essai, causant la mort d’une femme aux États-Unis.

Des millions de vies en jeu

De nombreux experts s’accordent à dire que la mobilité autonome permettra de sauver de très nombreuses vies chaque année. Quand on sait qu’en France, les accidents de la route sont à l’origine de 1,2 million de décès, la démarche des constructeurs ne peut être plus légitime.

Guillaume Devauchelle, responsable de l’innovation chez Valeo, explique sa vision des choses :

« Plus de 90% des accidents sont liés à une erreur humaine. Donc, si on automatise les fonctions de conduite, on peut espérer diviser leur nombre par dix ».

Au mois de juin 2018, Carlos Ghosn avançait des prévisions plus précises encore. Le PDG de Renault affirmait :

« La voiture autonome va permettre de sauver un million de vies par an ».

Un pas après l’autre

Une chose est sûre. La mobilité autonome est en mesure de répondre à une problématique majeure : la sécurité routière. Les efforts entrepris par les constructeurs automobiles se rapprochent d’ailleurs peu à peu de ce Graal que constitue la mobilité autonome.


En installant des dispositifs de sécurité et d’aide à la conduite dans les véhicules récents, ces constructeurs contribuent à la prévention des accidents tout en renforçant leurs compétences dans ce projet de véhicule autonome.

Par exemple, les systèmes de détection de sommeil, la rétrovision améliorée ou encore le freinage d’urgence constituent des petits pas en avant.

Un impact sur l’assurance

Tout comme l’assurance habitation ou l’assurance décès, l’assurance automobile admet un lien inextricable entre le niveau de risque et les tarifs pratiqués.

Une baisse significative du taux d’accidents de la route pourra alors rassurer les compagnies d’assurance et les inciter à instaurer une tendance baissière des primes d’assurance auto.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €