Motos et scooters constituent-ils l’alternative transport de demain ?
un service de meilleurtaux.com

Motos et scooters constituent-ils l’alternative transport de demain ?

Le transport est plus que jamais au centre de toutes les attentions. En effet, ce secteur doit désormais répondre à un grand nombre de critères. Entre autres, il est difficile de dissocier le transport, de l’écologie ou encore de l’économie, sans compter le confort et la praticité pour les usagers. Les motos et les scooters peuvent-ils alors constituer la solution inclusive de demain ? Gros plan !

Motos et scooters constituent-ils l’alternative transport de demain ?

Il faut savoir que les moyens de transport de demain se doivent d'être pratiques, économiques et peu énergivores. Mieux encore, ils doivent être plus écologiques et rejeter moins de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, si les constructeurs abandonnent progressivement la technologie des moteurs à combustion thermique et s'orientent désormais vers l'usage de voitures électriques et hybrides, qu'en est-il des scooters et des motos ? Sont-ils aussi polluants que les véhicules ? Voyons ce qu'il faut savoir sur ces véhicules à deux roues.

L'impact écologique des deux-roues difficilement quantifiable

Différents paramètres font que l'évaluation des deux-roues sur le plan écologique est difficile. Déjà, il faut savoir que ce type de véhicule constitue une réelle minorité dans le panorama du transport en France.


De plus, les études qui portent sur l'interaction des scooters et motos avec l'environnement sont rares. La dernière information en date provient de l'ADEME, suite à une étude menée en 2008. En ces temps-là, la norme d'émission de polluants en vigueur était encore l'Euro3.

Techniquement, que valent les motos et scooters sur le plan écologique ?

Ladite étude menée par l'ADEME montrait clairement que de manière globale, un deux-roues émet moins de polluants qu'une voiture. Si les voitures neuves en 2008 rejetaient 130 grammes de CO2 par kilomètre, un scooter de 125 cc n'en faisait que 87.

Attention toutefois, il s'agit d'une information à relativiser. Il ne faut pas oublier que les motorisations de ces véhicules à deux roues ne se valent pas toutes.

Par exemple, le moteur à deux temps d'un scooter émet plus de CO2 que celui d'une voiture usagée. Plus il est sollicité, plus son taux d'émission de GES est élevé. En effet, son système de dépollution est moins efficace lorsque la conduite est agressive.

L'autre paramètre à prendre en compte, c'est le rendement écologique des deux-roues, en comparaison avec les voitures. Certes, un tel véhicule peut émettre moins de gaz à effet de serre, mais il peut transporter moins de personnes. Sur le plan des émissions par passager, les voitures l'emportent haut la main.


La mobilité électrique est également en bonne voie du côté des deux-roues. Mais il est encore difficile de parler de mobilité réellement écologique dans la mesure où certaines pièces sont encore gourmandes en matières premières et en énergie grise.

Et en termes de coûts ?

Pour déterminer si les scooters et les motos peuvent constituer l'avenir du transport en France, il faut également se pencher sur le paramètre financier.

En matière de consommation d'énergie, il est évident que les motos et les scooters l'emportent. En revanche, les deux-roues sont limités par rapport au nombre de personnes qu'ils peuvent transporter.

Par ailleurs, lequel de la voiture et du deux-roues est-il plus onéreux à assurer ? Le bilan est mitigé : la prime moyenne annuelle est de 629,71 euros pour l'assurance auto. Quant à l'assurance deux-roues, elle affiche une prime annuelle de 780 euros pour les scooters contre 689 euros pour les motos.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)