Le ministère de la Transition écologique veut subventionner à nouveau les véhicules hybrides
un service de meilleurtaux.com

Le ministère de la Transition écologique veut subventionner à nouveau les véhicules hybrides

Le gouvernement a comme objectif de supprimer toute utilisation d’énergie fossile dans le transport d’ici l’année 2050. Pour entamer cet ambitieux programme, le ministère de la Transition écologique a affirmé récemment vouloir restaurer la prime accordée aux véhicules hybrides. Pour rappel, cette prime anciennement fixée à 1 000 euros a été supprimée en 2018.

Le ministère de la Transition écologique veut subventionner à nouveau les véhicules hybrides

Cela semble décrire la stratégie du gouvernement quant à la prime accordée aux acquéreurs de véhicules hybrides. Un peu plus tôt en 2018, ladite prime de 1 000 euros a été supprimée.

Mais il faut savoir que devant les nouvelles contraintes écologiques, le ministre de la Transition écologique a affirmé vouloir restaurer cette subvention.

Par ailleurs, les montants envisagés varient de 1 000 à 2 000 euros. Mais avant de statuer, le ministère a affirmé vouloir échanger avec les constructeurs ainsi qu’avec le gouvernement entier. D’ores et déjà, certains observateurs redoutent le mécontentement de l’opinion publique.

Des objectifs écologiques optimistes

À l’échelle mondiale, le transport représente près du tiers de la pollution aérienne. Les voitures, les camions, les cars, les motos et les engins divers constituent 30% des émissions de gaz à effet de serre sur la planète.

Comme il l’a promis, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a défendu le projet de réduire de 40 % les émissions de CO2 des voitures d’ici 2030 devant le conseil des ministres européens, le mardi 9 octobre dernier.


Mais ses ambitions sont encore plus grandes :

On vise zéro utilisation d'énergie fossile, c'est-à-dire zéro essence, zéro diesel dans les transports, à l'horizon 2050. Si on peut faire plus vite, on le fera.

Subventionner à nouveau l’acquisition de véhicules hybrides

Face à ces objectifs, le ministre a estimé qu’il a été inévitable de revoir le système d’incitation à basculer vers cette mobilité propre. Pour la petite histoire, la précédente prime de 1 000 euros versée aux acquéreurs de véhicules hybrides vient d’être supprimée cette année. M. François de Rugy a d’ores et déjà annoncé que la subvention doit revenir :

Nous allons en discuter avec le gouvernement, nous allons en discuter avec les constructeurs, il faut qu'il y ait une subvention à l'achat pour l'hybride rechargeable.

Explorer d’autres pistes

Cette subvention à venir devrait être de l’ordre de 1 000 à 2 000 euros. Quand on sait qu’un véhicule hybride coûte largement plus de 40 000 euros, ce n’est pas une prime de 2 000 euros qui pourrait inciter les ménages à sauter le pas. Le président du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), Christian Peugeot, estime que la solution se trouverait au niveau du bonus / malus auto :

Les recettes du malus sont sensiblement plus importantes que les dépenses du bonus. On a une réserve de la part de l'État qui est assez considérable si on fait une projection pour l'année qui vient.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €