En Belgique, les prix de l’immobilier s’affolent à la suite d’une vague d’acquisitions
un service de meilleurtaux.com

En Belgique, les prix de l’immobilier s’affolent à la suite d’une vague d’acquisitions

C’est une réalité économique qui est restée immuable au fil des années : lorsque la demande supplante l’offre, les prix se mettent à augmenter. C’est ce qui vient de se passer en Belgique au cours des trois derniers mois : après une importante vague d’acquisitions, les prix ont augmenté de 2,7 % en moyenne.

En Belgique, les prix de l’immobilier s’affolent à la suite d’une vague d’acquisitions

L'immobilier belge a connu des rebondissements importants au cours des trois derniers mois. Depuis maintenant 10 ans, c'est l'un des trimestres les plus intenses jamais enregistrés. Une vague d'acquisitions a eu lieu récemment, entraînant une fièvre des prix.

En moyenne, les prix ont progressé de 2,7 %. Cependant, des disparités ont été enregistrées : à Bruxelles, la hausse n'a été que de 0,5 %. En Wallonie et en Flandre en revanche, les chiffres ont affiché respectivement 2 % et 2,2 %. Ce sont surtout les prix de maisons individuelles qui ont augmenté considérablement, ceux des appartements étant restés stables.

Des prix en hausse de 7 000 euros

En Belgique, le baromètre des notaires a été publié récemment. Il montre clairement qu'au cours des trois derniers mois, les prix de l'immobilier ont connu une hausse notable. À Bruxelles, les prix ont augmenté de 0,5 % en moyenne.


En Flandre et en Wallonie, la hausse a été plus radicale : 2,2 % et 2 %. Sur tout le territoire belge, la hausse des prix des maisons au cours des trois derniers mois a été de 2,7 % en moyenne. Si l'on rapporte cela au coût d'acquisition d'une maison, cela fait 7 000 euros de plus en comparaison avec le second trimestre.

Quant aux prix des appartements, ils ont augmenté de 0,8 % en moyenne, avec une certaine disparité. En Wallonie et à Bruxelles, ils ont baissé respectivement de 1,5 % et de 0,7 %. Seule la Flandre affiche une hausse de 1,5 %.

Anticiper la remontée des taux

Si les prix de la pierre ont augmenté si subitement au cours du troisième trimestre 2018, c'est surtout parce que les acheteurs ont été nombreux. En effet, les ménages ont anticipé une possible remontée des taux de crédit immobilier, se ruant alors sur les acquisitions immobilières pour profiter de la manne.

De plus, de nombreuses banques proposent à leurs emprunteurs des conditions avantageuses, en échange de la souscription d'un pack crédit immobilier, assurance maison et autres produits financiers en leur sein.

Le baromètre des notaires a également permis de constater que les prix ont progressé de 12,9 % en 5 ans. C'est en Wallonie que les prix ont le plus augmenté : par rapport à 2013, il faudra débourser environ 19 000 euros supplémentaires pour l'acquisition d'une maison individuelle dans cette région.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (663 avis clients sur Avis-Vérifiés)