Paris garde son titre de leader du salon international de l’automobile

Du 4 au 14 octobre dernier, le Mondial de l'Auto 2018 organisé à Paris, a accueilli quelques millions de personnes, un chiffre à peu près similaire à celui d'il y a deux ans. Un tel succès lui vaut la première place dans le classement des salons de voitures loin devant l'Allemagne et la Suisse.

L'affluence des visiteurs est une performance des plus surprenante pour ce show parisien qui, après plus d'un siècle sur la scène internationale, a dû réduire sa durée d'exposition de cinq jours. D'autant plus que plusieurs géants de la construction automobile, représentant presque la moitié du marché européen, se sont rétractés.


Une prouesse évidente malgré certaines restrictions

Le Mondial Paris Motor Show célèbre son 120ème anniversaire ce mois d'octobre 2018. Étant depuis toujours des vitrines incontournables dans le secteur, cet événement a néanmoins du mal à se renouveler.

Ce qui a conduit ses organisateurs à réduire sa durée de cinq jours, s'il se déroulait auparavant pendant 16 jours. Le salon a, de ce fait, débuté le 4 octobre pour s'achever 11 jours plus tard, comme l'a annoncé son commissaire général Jean-Claude Girot :

« Le salon durait cinq jours de moins ».

Quoi qu'il en soit, avec 1,068 million de visiteurs, cet événement parisien s'est révélé très satisfaisant. Il faut dire qu'il dépasse largement les deux autres grands salons de l'automobile, ceux de Francfort en Allemagne et de Genève en Suisse avec respectivement 810 000 personnes présentes l'année dernière et 660 000 en 2018. Cela lui vaut toujours la première place dans le classement des présentations de voitures dans le monde entier.

À titre d'indication, l'exposition précédente de 2016 a accueilli quelque 1,073 million d'individus, attirés par les nombreuses nouveautés présentées par les géants de la construction. Pas étonnant que la similitude entre la fréquentation des deux dernières éditions enchante le commissaire général.


Les innovations technologiques comme objets d'attraction

Cette année, plusieurs grandes marques a manqué à l'appel, notamment Alfa Romeo, Fiat, Ford, Jeep, Mitsubishi, Nissan, Opel, Volkswagen et Volvo. Or, il faut reconnaitre qu'ils représentent 40% environ du marché européen de véhicules et qu'ils sont mis en avant par n'importe quel comparateur assurance auto.

Mais cette situation n'a aucunement impacté l'attractivité du show. Il faut dire que le lancement de voitures électriques bat son plein cette année. De plus, les organisateurs se sont aussi tournés vers l'exposition de motos pour attirer d'autre public cible. Une façon pour le moins ingénieux de se renouveler, d'autant plus que les visiteurs sont attirés par les nouvelles mobilités.

Leur appétence pour de nouvelles technologies a été également constatée. Pour preuve, les innovations apportées par l'événement dédié Mondial Tech ont fortement intéressé les acteurs professionnels de l'écosystème automobile.