En 2019, la prime à la casse pourrait bien être étendue et revalorisée
un service de meilleurtaux.com

En 2019, la prime à la casse pourrait bien être étendue et revalorisée

Aujourd’hui, la protection de l’environnement est une réelle priorité. Comme les transports représentent une grande partie des émissions de gaz à effet de serre, le gouvernement français a décidé d’améliorer la prime à la casse. L’objectif est d’encourager les ménages français à abandonner leurs véhicules polluants pour en acheter de nouveaux, bien plus respectueux de l’environnement.

En 2019, la prime à la casse pourrait bien être étendue et revalorisée

D'après Les Echos, la prime à la casse est de nouveau au cœur du nouveau projet de loi de finances 2019, qui a été soumis devant les élus le 18 octobre dernier. Le gouvernement français projette en effet de reconduire cette prime à la casse, voire de la revaloriser à 2 000 euros pour les ménages non imposables.

Toujours d'après le projet de loi des finances 2019, la prime à la casse concernerait désormais l'acquisition de véhicules hybrides rechargeables neufs. Cela suffira-t-il à réduire les 24 millions de véhicules diesel qui sont toujours en circulation ?

Le gouvernement aspire à une mobilité plus propre

Voilà maintenant plusieurs années que de nombreux pays se sont engagés à protéger la planète, à travers des traités en tous genres. Concernant la France, la mobilité propre est une réelle priorité pour le gouvernement. Il s'agit d'une démarche logique, puisque le transport constitue une grande partie des émissions de CO2.


Cependant, il faut savoir que 80 % des véhicules en circulation en France sont encore équipés de motorisations diesel. Quand on sait qu'il y a 30 millions de voitures immatriculées en France, cela fait 24 millions de véhicules fonctionnant au mazout.

La prime à la casse fait carton plein

Parmi les mesures prises par le gouvernement afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre au niveau des transports figure l'instauration de la prime à la casse. Depuis le début de l'année 2018, cette formule a connu un franc succès.

Le gouvernement avait misé sur 500 000 véhicules sur tout le quinquennat. Mais il s'avère que rien qu'en 2018 la moitié des objectifs est déjà atteint : d'après les estimations actuelles, les chiffres 250 000 véhicules devraient sortir du parc automobile à la fin de l'année.

Les ménages non imposables particulièrement touchés

Il faut savoir que cette prime à la casse a été de 1 000 euros, et de 2 000 euros pour les ménages non imposables. Pour l'acquisition d'un véhicule 100 % électrique, cette prime atteint même la barre des 2 500 euros. 70 % de ces derniers ont d'ailleurs profité de la prime à la casse, d'après les statistiques reçues.

Devant les élus, le ministre des Finances Bruno Le Maire, n'a pas caché son enthousiasme :

« Je souhaite que cette prime soit encore plus efficace et qu'elle soit renforcée pour tous les véhicules hybrides rechargeables ».

Avant de choisir entre un véhicule à moteur thermique, à moteur 100 % électrique ou hybride, les consommateurs devraient également recourir aux services d'un comparateur assurance auto : cela pourrait les éclairer dans leurs décisions.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €