Les assurés pourront payer plus pour être mieux remboursés
un service de meilleurtaux.com

Les assurés pourront payer plus pour être mieux remboursés

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités a martelé devant les parlementaires, le 15 octobre dernier, que les prix proposés par les complémentaires santé resteront inchangés. Cela n’a pas empêché un comparateur de mutuelles de se pencher sur cette éventualité, les remboursements supplémentaires pouvant coûter plus cher, avec le reste à charge zéro. Pour ce faire, la plateforme s’est référé aux soins dispensés à quelque 100 000 patients.

Les assurés pourront payer plus pour être mieux remboursés

Déjà impactée par l'augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG), l'année 2019 s'annonce difficile pour les seniors. Outre le faible montant des pensions perçues, les dépenses de santé pourront faire gonfler la facture.

Les prothèses auditives et dentaires seront-elles mieux remboursées ? Si le reste à charge zéro vient à être appliqué, les assurés pourront se voir facturer des cotisations plus élevées lorsqu'ils souscrivent une complémentaire. Selon un professionnel de la comparaison des prix en ligne, les retraités pourront ressentir une inflation des cotisations, à hauteur de 9,3 %.

En revanche, les personnes qui n'ont pas atteint la soixantaine verront les tarifs augmenter de 2,5 %. Pour éviter qu'une telle situation ne se produise, le gouvernement compte débourser 750 millions d'euros à destination des mutuelles santé.


Les complémentaires pourront augmenter les cotisations

En 2016, les lunettes coûtaient 425 euros avec la monture, quand la prothèse dentaire était évaluée à 541 euros. Concernant les prothèses auditives, elles étaient facturées à 1 475 euros. Dans la mesure où les soins auditifs, dentaires et d'optique sont intégralement pris en charge, les tarifs de remboursement par la Sécurité sociale connaîtront un tournant. Si le Parlement adopte cette mesure, les mutuelles santé risquent de revoir leurs tarifs à la hausse.

Aucune échappatoire

L'application du reste à charge zéro entraînera, selon un spécialiste du comparatif mutuelle, une possible augmentation des contributions demandées par les complémentaires santé. Pour espérer un remboursement supplémentaire, un ménage avec deux enfants déboursant actuellement 140 euros par mois, devra s'acquitter d'une prime annuelle de 42 euros en plus.

Toujours est-il que les plus grands demandeurs de soins sont les personnes en état de sénilité. Afin d'être mieux remboursé par l'Assurance-maladie, un retraité devra s'attendre à payer 8 euros de cotisation de plus, soit 96 euros de primes supplémentaires dans l'année.

750 millions d'euros de fonds à mobiliser

Selon la ministre de la Santé, les prix imposés par les mutuelles santé ne devront pas être revus à la hausse. Tel a été le discours tenu devant les Chambres. D'ailleurs, 750 millions d'euros seront mobilisés pour financer les remboursements accordés par les mutuelles.

Mais si les estimations du comparateur se confirment, les populations pourront ne plus vouloir franchir la porte d'une complémentaire santé, en raison de la hausse des tarifs. Un scénario inquiétant quand on sait que nombre de Français évitent de se procurer des prothèses auditives et dentaires à cause du reste à charge qu'ils doivent payer par la suite.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)