Les entreprises françaises se lancent dans l’AssurTech
un service de meilleurtaux.com

Les entreprises françaises se lancent dans l’AssurTech

De plus en plus d’entrepreneurs s’intéressent aujourd’hui au domaine de l’assurance, et de nombreuses enseignes françaises innovent le marché de l’AssurTech. Ces dernières proposent alors des services personnalisés et modifiables avec une gestion de données optimisée. Les jeunes pousses redynamisent le secteur avec leur nouveau modèle économique afin que les clients soient suffisamment satisfaits de leur prestation.

Les entreprises françaises se lancent dans l’AssurTech

Le groupe français Shift Technology figure parmi les plus influents en termes de gestion des données clientèles. Cette année, la gestion de tous les contrats au sein d'une seule plateforme a regroupé une soixantaine d'acteurs, alors qu'ils n'étaient qu'une douzaine en 2017. Parmi la liste, Fluo est l'expert français de référence à proposer ce service.

Pour améliorer les relations entre les clients et les compagnies d'assurance, beaucoup de Startup servicielles jouent le rôle d'intermédiaire entre ces deux entités. Entre autres, Drust, ou encore Oocar garantissent la couverture optimale, qui est à la fois adaptée aux habitudes et aux besoins de l'assuré.

L'assurance s'adapte aux besoins des assurés

Cette année, les offres de l'assurance évoluent de manière tentaculaire et se rapprochent davantage des exigences de la clientèle. Désormais, les services sont de plus en plus personnalisés. À cet effet, l'assurance collaborative, qui est actuellement en plein essor, considère le patrimoine, l'historique et l'habitude de vie de chaque profil. Dans ce cas, les abonnés peuvent même s'unir autour d'un seul contrat pour assurer mutuellement des risques en commun.

La PME WeCover adhère ce système solidaire et se lance donc dans l'assurance auto collaborative. De son côté, la Startup Otherwise utilise le même principe et couvre le secteur de la santé, des animaux et de l'automobile en fonction des usages et des pratiques individuels. À la clôture de l'année, l'assuré pourra récupérer une partie des primes précédemment réglées s'il n'a déclaré que très peu d'incidents malencontreux.

L'assurance à la demande suit également cette tendance, et elle intéresse déjà plusieurs entreprises. Aujourd'hui, Lovys couvre les Smartphone, alors que Luko touche le domaine de l'habitation et Wilov celui de l'automobile. La souscription se fait facilement en ligne sans oublier que les offres peuvent être modifiées, activées ou même désactivées en fonction des besoins du client.

Le courtage évolue avec les offres

Les assureurs français sont maintenant au nombre de 106 alors que l'année dernière ils étaient seulement 42. Néanmoins, l'évolution concerne autant les courtages qui se sont développés dans la santé, l'automobile, l'emprunt et l'assurance-vie, et comptent actuellement pas moins de 28 enseignes.

Les produits sont en pleine évolution cette année et le courtier assurance se doit d'être à la hauteur de ce changement.

En effet, ces plateformes analysent et comparent le marché traditionnel et contemporain pour trouver les contrats qui répondent suffisamment aux attentes de leurs clients. En tant qu'intermédiaires, elles négocient également avec les établissements d'assurance pour octroyer le meilleur tarif à ces derniers.

Toutefois, les courtiers actuels sont de plus en plus attirés par les communautés particulières. Tout comme Wemind qui est au service des freelances, d'autres progressent dans le B2B et certains travaillent uniquement pour les expatriés.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)