Les chiens sont aujourd’hui autorisés à suivre leur maître dans leur bureau
un service de meilleurtaux.com

Les chiens sont aujourd’hui autorisés à suivre leur maître dans leur bureau

Les animaux de compagnie ont, comme leur appellation, par définition un rôle d’amis, de supporteurs, et même de partenaires dans la vie de leur maître. Les Français sont d’ailleurs très réputés pour être de fervents défenseurs de cette pensée. Mais de là à les emmener au travail, c’est une toute autre chose. Toujours est-il que cette pratique commence à trouver sa place dans le pays.

Les animaux de compagnie ont, comme leur appellation, par définition un rôle d’amis, de supporteurs, et même de partenaires dans la vie de leur maître.

Les Français font partie des personnes très proches de leurs animaux domestiques. Il faut dire que ces derniers sont bénéfiques pour leur propriétaire, essentiellement pour leur humeur, car leur présence procure un sentiment de détente perceptible.

Dans cette vision, il est aujourd'hui possible d'emmener son compagnon à poil au travail à Lyon. C'est en tout cas ce qui se passe dans une société d'assurance de santé animale, la SantéVet, où quelques chiens se promènent en laisse à travers les bureaux.

Cette pratique est, cependant, fort peu répandue actuellement. D'ailleurs, la gente canine est encore la seule à avoir droit à ce privilège, pour de multiples raisons. Et cela, à l'exception du perroquet qui se trouve être la mascotte de l'enseigne.


Des apports positifs tant pour les employés que pour les clients

Après quinze années d'existence dans le milieu de l'assurance animale, l'assureur SantéVet, un leader dans ce domaine, a décidé de laisser les chiens de ses salariés les accompagner durant leurs heures de travail. Il faut dire que cette initiative quelque peu originale, prise depuis quelques mois déjà par cette entreprise lyonnaise, commence progressivement à prendre de l'ampleur en France.

En effet, son côté marginal mis à part, la présence de leur compagnon à poil au bureau ne peut apporter que du bien-être aux employés. Pour appuyer cette vision, le fondateur de l'enseigne, Jérôme Salord, s'y est aussi mis. Selon lui :

C'est le propre de l'animal de compagnie. Pourquoi le laisser à la maison ? Pour qu'il aboie toute la journée ? Les salariés sont beaucoup plus détendus. […] Cela fonctionne très bien.

Cette pratique apporte plusieurs bienfaits à l'entreprise, outre son effet déstressant. Et pour cause, le chien d'un collaborateur vient forcément quémander des caresses ou des douceurs auprès de son voisin de bureau.

Les salariés de SantéVet en témoignent, assurant que chacun s'occupe de l'animal d'un collègue lorsque celui-ci est occupé par ses tâches. Ce qui peut créer des liens forts entre eux, comme le confirme un employé :

Forcément, cela renforce les liens et le dialogue entre collègues. Cela crée une cohésion d'équipe. L'ambiance de travail est différente. C'est un peu comme si l'on était à la maison et pas au bureau.

Et il va sans dire que ce sentiment optimise la productivité dans une société. Pour Jérôme Salord, s'il est, pour le moment, difficile de mesurer les profits qui en découlent, ils sont toutefois des plus réels. D'après ses explications :

Alors que nos conseillers clientèle traitent plusieurs centaines d'appels et de mails par jour, je suis certain que la présence d'animaux contribue à détendre l'atmosphère et par ricochet, à mieux servir la clientèle.

Certaines règles sont de mise pour préserver le calme au bureau

Si les bienfaits de la présence des animaux de compagnie dans les bureaux sont palpables, quelques règlements sont de mise afin d'éviter tous risques d'anarchie. Ainsi, Jérôme Salord a établi un planning plafonnant le nombre de chiens présents en deçà de quatre par jour. À l'homme fort de la société de souligner :

On limite la présence d'animaux à trois ou quatre par jour avec une rotation.

De plus, le port d'une laisse est exigé au sein de l'entreprise sauf quand l'employé maintient son animal sur ses genoux. Une exception a toutefois été accordée à la mascotte, une femelle perroquet nommée Ivy qui s'y promène de façon totalement indépendante. Outre cela, des règles d'hygiène ont été instaurées, comme :

  • L'accès aux cuisines ainsi qu'aux toilettes réservé au personnel ;
  • La propreté exigée pour les animaux qui accompagnent leur maître ;
  • La réparation amputée au propriétaire en cas de dégâts matériels, d'où la nécessité de souscrire une assurance chien.

Il faut préciser que les félins ne sont pas autorisés à venir du fait de leur imprévisibilité et des risques d'allergies dus à leurs poils. Au dirigeant de SantéVet d'expliquer :

La raison principale est que plus de gens sont allergiques au poil de chats que de chiens. Mais ce sont également des animaux plus peureux qui ne peuvent pas être tenus en laisse.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (515 avis clients sur Avis-Vérifiés)