Transformer son jardin en circuit de drift, un choix insolite et osé !

Il a fallu qu'il contracte une bonne assurance

Même s'il s'agit d'un circuit privé et qu'il ne risque pas de blesser grand monde outre son entourage, l'activité que Takeshi Teruya pratique chez lui peut provoquer de nombreux sinistres, à la fois sur sa maison et sur sa voiture.

Afin d'avoir la possibilité de rouler à toute allure et de réaliser à sa guise des dérapages contrôlés (drift), Takeshi a dû contracter à la fois une bonne assurance auto et une assurance maison adaptée.

Takeshi est loin d'être un débutant dans le monde du drift

C'est dans son pays d'origine, à savoir le Japon, que Takeshi fait ses premiers pas dans le drift. Mais c'est une fois arrivé en Nouvelle-Zélande qu'il a commencé à participer à quelques compétitions, toutes locales.


Tellement passionné par ce sport, il a décidé d'avoir son propre circuit tout près de son domicile.

Rien de bien extravagant, juste une piste d'une longueur de 130 mètres environ, de quoi lui permettre de s'entraîner régulièrement, sans avoir à quitter son domicile.

Et qu'en disent les voisins ?

Selon les dires de Takeshi :

« Les nuisances sonores causées par sa voiture ou encore l'odeur de la gomme brulée sur l'asphalte ne semblent pas déranger ses voisins. En tout cas, ils ne sont jamais venus se plaindre ».

Sa femme, par contre, ne voit pas ce « tombeau à ciel ouvert » d'un très bon œil.

Avec deux enfants en bas âge, son inquiétude est compréhensible. Elle n'hésite d'ailleurs pas à le traiter de « cinglé », sur le ton de l'humour bien évidemment.

Cet aménagement extérieur est tellement insolite qu'il a attiré l'attention du New Zealand Herald. Ce dernier a décidé d'y consacrer un reportage entier avec des interviews et une démonstration de drift de la part du principal intéressé.