Le Bureau Central de Tarification peut être un allié de poids

Si le BCT juge le cas d'un conducteur résilié comme étant défendable, il a le pouvoir de contraindre les compagnies d'assurance de lui proposer un contrat d'assurance.

Bien évidemment, les termes de ce nouveau contrat seront différents des autres contrats d'assurances auto standards et il incombera à la BCT de fixer les nouvelles conditions.

Le conducteur résilié doit garder en tête que le contrat d'assurance obtenu avec l'aide de la BCT n'a qu'une année de validité limitée et qu'il a tout intérêt à prouver qu'il est assez digne de confiance pour que la compagnie veuille bien renouveler son contrat.


L'assuré peut également trouver son salut dans la concurrence à laquelle se livrent les différentes compagnies

Malgré les efforts des autorités compétentes, les accidents et les infractions au Code de la route restent nombreux. Ce qui implique que le nombre de conducteurs résiliés – et donc à la recherche d'un nouveau contrat – ne cesse non plus d'augmenter.

Certaines compagnies d'assurance ont flairé le bon filon, malgré le fait que ces profils sont considérés à risques. Ainsi, elles ont mis en place un contrat spécial pour donner une seconde chance à ces automobilistes qui ne disposent pas d'une couverture pour leurs véhicules.

Et bien que ce type de contrat soit plus cher (les primes sont généralement plus élevées que pour une assurance auto classique) avec des garanties plus contraignantes, les compagnies se montrent malgré tout plus flexibles pour éviter que le client n'aille voir ailleurs.

Pour étudier les options qui s'offrent à lui, l'automobiliste dispose d'un outil efficace à savoir le comparateur d'assurance. En quelques clics, il peut confronter les propositions des différentes compagnies et choisir celle qui lui convient le mieux.