Vers la vulgarisation des obsèques 2.0
un service de meilleurtaux.com

Vers la vulgarisation des obsèques 2.0

Avec la révolution numérique, les modes de vie changent. Il est désormais possible d’anticiper ses propres funérailles en commandant son cercueil sur Internet. Certaines start-up se spécialisent même dans l’entretien des tombes, tandis que d’autres permettent aux familles de réunir des fonds pour financer ensemble des obsèques, grâce au crowdfunding. Parmi les acteurs qui révolutionnent le secteur figurent France Tombale, La Collecte by Julie et Simplifia.

Vers la vulgarisation des obsèques 2.0

Selon les prévisions de l'Association française d'information funéraire pour 2030, le taux d'incinération sur le territoire français sera aussi élevé que le nombre d'enterrements.

D'ailleurs, un tiers des personnes résidant en France optent pour la crémation, qui représente 170 000 cas chaque année. Ces chiffres suffisent à démontrer la nouvelle vision que la population a par rapport au traitement des obsèques.

Par ailleurs, certains acteurs du secteur funéraire profitent du virage numérique pour permettre aux clients de réaliser des économies lors de l'organisation des obsèques. Les jeunes pousses, qui digitalisent le parcours de leurs clients, mettent l'accent sur la compétitivité des tarifs, la transparence et la praticité.


Un marché prometteur avec 545 000 décès par an

Créée en septembre 2017, France Tombale compte parmi ces jeunes pousses qui ont osé transformer le marché des obsèques.

Elle commercialise des pierres tombales dans toutes les régions, en proposant par exemple des monuments funéraires en kit faciles à monter. En montant elles-mêmes les structures, les familles n'auront pas à s'acquitter de frais de pose.

D'autres start-up s'apprêtent aussi à bousculer les mœurs. En effet, le secteur offre bien des opportunités, d'autant plus que 545 000 décès sont déclarés tous les ans.

Réaliser des économies sur les dépenses liées aux obsèques

En moyenne, organiser des funérailles coûte 3 350 euros à une famille. De nouveaux acteurs du secteur ont trouvé le moyen d'aider les ménages nécessiteux dans cette démarche, par le biais du financement participatif.

Grâce à une plateforme dédiée, les proches du défunt peuvent rassembler des fonds pour financer l'inhumation (souscription d'une assurance obsèques, achat de la pierre tombale, commande de cercueil…). C'est notamment le cas du site Tontine 2.0, érigé par le service public de pompes funèbres de la capitale.

Pour réduire les coûts, les familles peuvent opter pour un cercueil écologique. Par exemple, chez l'établissement Ab Crémation, le prix d'un tel coffrage peut s'avérer 8 fois moins élevé qu'une bière classique.


De plus l'incinération permet d'éviter un entretien onéreux de la tombe. Si les familles le souhaitent, elles peuvent faire appel à des prestataires qui nettoient et ornent les sépultures, le suivi des travaux pouvant être réalisé à distance.

Des funérailles personnalisées diffusables en direct

Quelques sites comme Marbrerie funéraire permettent aux personnes intéressées de se préparer à leur propre départ. Le choix du cercueil peut être décidé à l'avance.

En outre, les clients peuvent personnaliser la pierre tombale à l'image de leur défunt proche, et ce, en payant beaucoup moins cher (-20 %) que dans les établissements traditionnels.

D'autres pépites proposent à leurs clients de visionner la cérémonie d'enterrement en direct, lorsqu'ils ne peuvent se déplacer sur place pour des raisons diverses.

Concernant la préparation des démarches administratives comme la clôture des comptes bancaires de la personne décédée, la jeune pousse Simplifia s'y est mise. 56 000 familles ont déjà bénéficié de ses services (199 euros au plus).

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)