Obtenir le permis devient moins cher
un service de meilleurtaux.com

Obtenir le permis devient moins cher

Afin de favoriser la mobilité dans l’Hexagone, une diminution du coût d’obtention du permis de conduire est envisagée. Si le projet en question sera bientôt discuté en Conseil des ministres, quelques jeunes pousses comme Ornikar n’ont pas hésité à se frayer un chemin parmi les professionnels d’auto-école. Leur différence ? Elles dispensent un permis de conduire bon marché, accessible aux étudiants.

Obtenir le permis devient moins cher

1 600 euros, tel est le prix actuel du permis français de conduire, en dépit des nombreuses réformes qui ont déjà été adoptées. Au fur à et mesure, des permis « low cost » ont commencé à proliférer, grâce notamment à la révolution des plateformes numériques.

Ce changement a été impulsé par des pépites qui concurrencent les acteurs historiques du marché de l'enseignement routier. Dans la plupart des cas, elles mettent en contact des moniteurs reconnus par l'État et des conducteurs en apprentissage, dans de nombreuses régions de France.

Les tarifs peuvent s'avérer deux fois moins onéreux qu'un permis délivré par une école classique, ce qui a motivé les représentants du filon traditionnel à dénoncer les pratiques « agressives » des trublions du marché.


Des auto-écoles nouvelle génération bouleversent le secteur

Grâce aux réformes entreprises depuis 2014, les dépenses visant à obtenir un permis de conduire ont été rendues plus abordables pour les personnes qui repassent leur examen de conduite.

En effet, le temps de conduite nécessaire entre deux examens a été revu, réduit de trente jours. De même, il est désormais plus simple de financer ses cours de conduite, que ce soit via un crédit à taux zéro ou passant par le compte personnel de formation (CPF).

Mais le permis de conduire n'est toujours pas à la portée de tous. De nouveaux acteurs ont décidé de s'y lancer, en proposant par exemple des prix deux fois moins élevés que ceux établis dans les écoles classiques.

Ornikar s'accapare 20 % du marché

Des démarches peu contraignantes et davantage rapides, voilà ce que propose les start-up qui se lancent dans la formation des apprentis conducteurs. Mais surtout, les tarifs sont plus compétitifs, comme c'est le cas chez Ornikar (750 euros), où les révisions du code en ligne peuvent être effectuées tous les jours.

Forte de son succès (taux de réussite de 90 %), la pépite détient actuellement 20 % de parts de marché. Elle compte aller plus loin en investissant dans l'assurance auto jeune conducteur et dans la commercialisation.


En gagnant 20 % de plus que les moniteurs classiques, les professionnels de la conduite 2.0 y trouvent également leur compte. Ces derniers sont des travailleurs indépendants agréés, comme chez « En voiture Simone », qui a accueilli près de 70 000 élèves depuis trois ans.

En revanche, chez Auto-école, le client peut opter pour la formation à distance ou présentielle, selon ses convenances et sa disponibilité. Celle-ci est animée par des moniteurs qui sont employés par la société.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €