Le nouveau DMP séduit les Audois
un service de meilleurtaux.com

Le nouveau DMP séduit les Audois

Maintenant que la phase d’expérimentation du nouveau dossier médical partagé est achevée, il est voué à être généralisé auprès des 101 départements français pour qu’il soit à la portée de tous. L’Aude est parmi ceux qui ont déjà obtenu ce privilège depuis juin dernier. Et tout semble indiquer qu’il est parvenu à séduire les Audois.

Le nouveau DMP séduit les Audois

Après plusieurs années d'essais et d'échecs, le « dossier médical personnel » vient, encore une fois, de renaitre de ses cendres pour devenir le « dossier médical partagé ». Après une année d'expérimentation, cette nouvelle tentative est désormais fin prête à faire ses preuves auprès de la masse. Du moins, pour ceux affiliés à la CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie).

Cette fois, le DMP mise sur la digitalisation pour séduire la population. Et si l'on se réfère à sa performance depuis son arrivée à Aude, un département de la région Occitanie, ce nouveau dispositif semble obtenir l'effet escompté que ce soit auprès des Audois ou des professionnels de santé.


Du document papier au carnet numérique

Pour cette énième tentative, l'exécutif tente de se frayer un chemin à travers la digitalisation pour essayer de faire décoller le DMP. Le vieux dossier papier s'en est alors allé pour céder la place au document numérique plus facile à compléter et à utiliser. Un dispositif attendu depuis trop longtemps si l'on se réfère au dire de Thierry Legendre :

Cela fait trente ans que nous en parlons.

Ce président de la caisse locale de la CPAM en Aude a également tenu à expliquer quant à la véritable nature de ce DMP nouvelle génération :

Le dossier médical partagé n'est ni plus ni moins qu'un carnet de santé numérique.

Ainsi, contrairement à ses prédécesseurs qui étaient à la fois difficiles à créer, à trouver et à mettre à jour, ce nouveau-né brille par sa fluidité, outre son côté non obligatoire et sa facilité d'accès. À la CPAM d'y apporter plus d'explication :

Les assurés peuvent décider ou non d'ouvrir leur DMP. La création du dossier peut donc se faire depuis son domicile via le site de l'assurance-maladie ou chez un professionnel de santé (médecin, pharmacien…) et ça ne prend que trois minutes.

Des atouts séduisants

Il faut dire qu'avant sa généralisation, le DMP était en phase d'expérimentation depuis 2017 auprès de neuf départements. Ce n'est qu'un an après qu'il est disponible pour les 92 autres, y compris Aude où il enregistre manifestement un franc succès.

Pour preuve, le quart des Audois rattachés au régime général de la sécurité sociale s'y sont déjà inscrits depuis son lancement dans cette contrée en juin dernier. Soit, 6 000 adhérents à une assurance maladie sur les 240 000 membres à la CPAM. Et d'après les estimations, ce nombre a tendance à augmenter.

Cet engouement, le DMP le doit bien à ses différents atouts que Gabrielle Durand, une pharmacienne à Capendu, a résumé en ces termes :

C'est un outil indispensable.

En effet, ce carnet numérique ne manque pas d'attrait ne serait que d'énumérer l'accès en quelques minutes à l'historique médical de l'assuré sur les vingt-quatre derniers mois qui y sont enregistrés. Et ce, en tenant aussi bien en compte les examens les plus complexes que les consultations les plus basiques.


De tels renseignements sont en fait utiles pour le bien-être de l'abonné. Il peut, par exemple, éviter les actes répétitifs et couteux comme l'IRM si l'on croit un professionnel du domaine qui soutient qu'il serait inutile de s'y adonner si les résultats de cette procédure sont déjà affichés. Il serait également bien avantageux dans le cas où il permet à un médecin traitant d'étudier de près l'état de santé du patient et de s'assurer la tolérance de ce dernier face à un quelconque traitement.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (529 avis clients sur Avis-Vérifiés)