La hausse du prix du carburant provoque le mécontentement général. Les manifestations des gilets jaunes en attestent. Face à cette situation, les initiatives des constructeurs se multiplient. Parmi les solutions à court terme, on retrouve notamment la voiture hybride qui est déjà bien lancée sur le marché. Toyota, précurseur mondial dans cette catégorie avec sa Prius sortie en 1997, ne cesse d'étoffer son offre en sortant de nouveaux modèles tels que la Yaris qui est disponible en version essence comme en version hybride. Dès lors, les autres constructeurs se sont mis à développer leur propre modèle. Outre les hybrides, les voitures à hydrogène et les voitures électriques sont aujourd'hui proposées en remplacement des véhicules thermiques.


Des alternatives de plus en plus performantes

Pour le moment, l'autonomie électrique des hybrides ne dépasse pas les 60 km. Les constructeurs ne cessent cependant pas d'améliorer leurs offres pour répondre aux attentes des consommateurs. Mitsubishi a ainsi sorti un modèle hybride rechargeable, l'Outlander PHEV. Propre, confortable et équipé des dernières technologies d'aide à la conduite, ce SUV est destiné à satisfaire les clients les plus exigeants d'après Patrick Gourvennec, le président de Mitsubishi France. Une tendance que PSA devrait suivre rapidement avec ses marques Peugeot, DS et Citroën, d'après les révélations du groupe au dernier Mondial de l'Auto à Paris.

Si les voitures à hydrogène constituent aussi des alternatives, elles coûtent cependant plus cher. Dotées d'une pile à combustible transformant l'hydrogène en électricité, elles sont d'ailleurs encore rares sur le marché français et exclusivement d'origine asiatique. Alliant esthétique et conduite agréable, la Nexo de Hyundai, dont l'autonomie excède les 650 km, fait figure de référence. Un problème majeur réside néanmoins quant à l'acquisition de ce type de véhicules. Aujourd'hui, il existe seulement une vingtaine de bornes de recharge dans toute la France. À moins de demeurer à proximité de l'une d'entre elles, il n'est pas évident de posséder une voiture à hydrogène. C'est sans doute ce facteur qui freine sa généralisation.

Toujours plus de voitures électriques

Dernière tendance, la voiture 100 % électrique. Actuellement, avec la prime versée pour l'achat de ce type de véhicules (bonus écologique) ainsi que les diverses aides à l'achat, son coût est le même voire inférieur à celui de ses homologues thermiques. Une solution d'autant plus attrayante que les assureurs, conscients que les besoins d'un conducteur de véhicule électrique diffèrent de ceux d'un conducteur de véhicule thermique, proposent désormais des garanties adaptées telles que l'assistance panne électrique, le remorquage du véhicule jusqu'à la borne de recharge la plus proche, etc. Il convient malgré tout de consulter un devis assurance auto avant toute souscription pour s'assurer de contracter l'offre au meilleur prix.


En France, Renault a enregistré le plus grand nombre de ventes avec sa Zoé. Les modèles de Tesla, pionnier du véhicule électrique, rencontrent également le succès. Surfant sur la tendance, le groupe Daimler propose aujourd'hui 3 nouveaux modèles appelés Smart EQ : une 2 portes, une 4 portes et un cabriolet. Par rapport à leur taille, ces véhicules disposent d'une autonomie plutôt importante (160 km environ). Ils s'affichent ainsi comme une solution de choix pour les déplacements quotidiens, urbains comme ruraux, étant donné que les trajets effectués par les conducteurs par jour dépassent rarement les 32 km. En outre, le groupe Daimler propose à chaque acheteur de Smart EQ un service de location de voiture hybride ou thermique pour assurer leurs longs trajets.