Quand le recours à une consultation privée est de mise pour profiter d’un meilleur soin
un service de meilleurtaux.com

Quand le recours à une consultation privée est de mise pour profiter d’un meilleur soin

À chaque pays, son système de santé publique. Si en France, la Sécurité sociale sert à couvrir les dépenses de base en matière de soins, la National Health Service (NHS) prend le relai pour les expatriés au Royaume-Uni. L’accès à cette couverture peut toutefois contenir plusieurs contraintes, le rendant insuffisamment satisfaisant. Contracter une assurance complémentaire deviendrait alors indispensable.

Quand le recours à une consultation privée est de mise pour profiter d’un meilleur soin

Un salarié français exerçant ses fonctions sur le territoire britannique, pendant une durée indéterminée, se met immédiatement sous les ailes du NHS ou National Health Service pour bénéficier des soins gratuits dans le pays. Une souscription élémentaire suffira dans ce cas à intégrer le système du royaume.

Quoi qu'il en soit, les Français, habitués aux principes et fonctionnements de la Sécurité sociale, peuvent certainement s'y perdre. Il s'avère, en effet, qu'au-delà de sa qualification comme étant l'un des meilleurs systèmes de couverture d'Europe de l'Ouest, le parcours proposé par le NHS est truffé de complexités.

Si l'on ne cite que l'arbitrage médical réalisé obligatoirement par un General Practitioner (GP) qui est, en passant, un médecin généraliste. Sans parler de l'éventuelle saturation du centre de santé, emmenant le malade à patienter pendant plusieurs mois avant d'être consulté par un spécialiste.


Le NHS mise uniquement sur les interventions médicales gratuites

Le système de santé publique du Royaume-Uni est régi par le NHS. Ce dernier fournit gratuitement à l'ensemble de la population, les ressortissants étrangers y compris, l'essentiel des soins médicaux. Cette gratuité de services est même son principal atout, si ce n'est le seul si l'on observe les diverses contraintes dont les patients subissent durant leur parcours.

Il faut savoir qu'une consultation préalable auprès d'un GP est exigée, et qu'une liste de médecins disponibles et de centres NHS est prédéterminée selon la zone de lieu de résidence des adhérents. Ce qui fait que choisir son praticien est quasi impossible, tout comme l'accès direct à un spécialiste.

À titre d'exemple, il faut passer par un généraliste (un GP consultable) pour obtenir un rendez-vous avec un gynécologue. De même pour les consultations dentaires, celui qui a besoin d'un implant doit d'abord s'inscrire auprès d'un centre dédié.

En outre, le NHS est actuellement tellement engorgé qu'il arrive aux malades de voir leur examen ajourné. Notamment quand il s'agit de consulter un spécialiste, l'attente peut durer de longs mois. Sans parler d'une certaine participation financière en cas de soins spécifiques.

Les consultations privées, solutions au système fallacieux du NHS

Tous ses désagréments incitent les Britanniques, tout comme les résidents étrangers, à affluer vers les médecins privés. Souscrire une mutuelle familiale serait alors de mise pour aider la masse locale à faire face à ces surcoûts. Quant aux expatriés, une couverture médicale internationale pourrait être d'une grande aide.

En effet, il est à préciser que si les services sont rapides dans le secteur privé, les tarifs peuvent être conséquents :

  • Une consultation auprès d'un généraliste coûte près de 150 livres ;
  • Une consultation auprès d'un spécialiste, 250 livres environ ;
  • Une admission en clinique est facturée à partir de 560 et peut même dépasser les 4 000 livres (honoraires des praticiens exclus) ;
  • Un accouchement vaut 12 600 à 17 600 livres.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (574 avis clients sur Avis-Vérifiés)