L’achat de médicaments est le plus grand poste de dépenses en santé au Canada

Les médicaments sont les principales sources de dépenses des Canadiens en matière de soins. Leur coût s'élèverait à plus de 33 milliards de dollars cette année, selon les estimations de l'ICIS, fournisseur d'informations pertinentes sur les systèmes du pays et sur la santé même de la masse.

D'après les analyses de cet organisme autonome, la hausse des montants consacrés annuellement à ce type d'achat (dépassant les 4%) a été plus spectaculaire par rapport à celle des consultations médicales et des passages à l'hôpital. Et ce, en dépit de la part dominante des coûts liés à ce dernier.

À noter que les dépenses de santé sont variables d'une province à l'autre quoique quatre d'entre elles semblent détenir les plus grandes parts.


Les dépenses en soins de santé analysées par ICIS

6 839 dollars, c'est la moyenne annuelle des dépenses réalisées par un Canadien lors de son parcours de soins. D'après les analystes de l'ICIS, ce montant est bien moins élevé par rapport aux coûts estimés chez les voisins du sud (résidant aux États-Unis) qui s'établissaient à hauteur de 12 865 dollars en 2017. Toutefois, en comparaison aux Australiens, aux Français et aux Britanniques, les habitants de ce pays nord-américain déboursent une somme plus ou moins comparable.

Les dépenses nationales, quant à elles, semblent disparates. À titre d'indication, quatre provinces sortent du lot, dont Alberta, Terre-Neuve-et-Labrador, Colombie-Britannique et Ontario avec des montants s'élevant respectivement à 7 552, 7 443, 6 597 et 6 584 dollars.

Par ailleurs, l'ICIS a relevé une prédominance des admissions hospitalières qui représentent 28,3% des frais de soins. S'ensuit l'achat de médicaments à 15,7%, puis l'auscultation de médecins à 15,1%. La part restante revient aux produits et services auxiliaires tels que les soins à long terme et le recours à des professionnels paramédicaux.

Les Canadiens consacrent 33 milliards de dollars pour leur médication

À en croire les données communiquées par l'organisme d'informations canadien, la population aurait à consacrer cette année quelque 33,7 milliards de dollars en médicaments. Une hausse estimée à 4,2% par rapport à l'année dernière. Et il faut croire que l'achat de coûteuses substances actives par seulement une poignée de bénéficiaires joue un rôle prépondérant dans cette progression.


Reste à préciser que 42,7% de ces dépenses seront prises en charge, cette année, par le secteur public, soit 14,4 milliards de dollars. Encore faut-il que la médication soit prescrite. Ainsi, seul le quart des personnes concernées seront indemnisées par l'Assurance maladie.

Ce qui pourrait susciter les non-bénéficiaires à souscrire une couverture complémentaire. Et c'est là qu'un comparateur mutuelle santé entre en jeu pour permettre à ces futurs assurés de réaliser un meilleur choix.

À titre de complément d'information, les dépenses liées à l'hospitalisation ont également affiché une majoration, mais de 4% seulement tandis que celles afférentes aux consultations médicales de 3,1%.