La génération Y s’enthousiasme pour le sport d’hiver

Une étude démontre la réaction positive des jeunes par rapport à l'idée de passer les vacances à la montagne. Entre les activités à faire sur place et la beauté du paysage, il n'y a pas de place pour le doute. Par ailleurs, les jeunes français sont même prêts à payer une fortune pour mener à bien leur voyage.

Mais aussi, les classes sociales de toute la cible sont similaires. De prime abord, ceux qui ont les moyens sont les plus concernés compte tenu du coût engendré. Malgré l'importance de cette question, une augmentation du budget dédié au projet a été remarquée lors d'une enquête réalisée auprès de ces personnes.


Les aspirations des français en chiffres

Allant des jeunes de 18 ans à ceux qui ont en 35, le taux d'attirance vis-à-vis des vacances en montagne oscille considérablement. Si l'on ne parle que de la totalité de la population étudiée, 29% des personnes de plus de 18 ans affirment vouloir consacrer la saison au sport d'hiver.

Parmi ces enquêtés, 32% se trouvent entre 18 et 34 ans. Comparée à d'autres tranches d'âge qui correspond à 20,9%, celle qui représente les moins de 35 ans est légèrement plus considérable avec un taux de 27%.

Concernant les catégories sociales, l'étude a relevé 3% de cadres supérieurs qui s'intéressent à ce type de loisirs. Si l'on se fie aux bilans des années précédentes, une caractérisation des cibles des sports d'hiver peut se faire. Ainsi, il en sort que les classes sociales élevées en sont les plus intéressées de par les conditions requises.

Outre l'âge et les moyens financiers, la localisation géographique joue aussi un rôle important dans la classification. Les parties Sud-Est et Sud-Ouest sont imposantes dans la population. En chiffres, 25% de l'ensemble de l'échantillon sont des habitants du Sud-Est tandis que 11% viennent du Sud-Ouest.

Prévoir le coût

Partir en vacances coûte cher. Depuis l'organisation du voyage jusqu'au programme du séjour, des frais sont à préparer. Dans un premier temps, il faut savoir que le sport d'hiver, que ce soit pour les professionnels que pour les amateurs, n'est pas dénué de risques. Pour prévenir ces cas, le plus sage est de souscrire une assurance sport.


En effet, ce type de garanties prend en compte la responsabilité civile et les accidents. Pour le premier point, l'assurance consiste à prendre en charge des dommages infligés à autrui, tant les dégâts humains que matériels. Ensuite, les accidents concernent le bénéficiaire même.

À part le coût de cet acte préventif, le séjour représente un budget conséquent pour les vacanciers. De même, les éventuelles sorties font l'objet d'une dépense à part entière. Après cela viennent, par ordre d'importance, les sports proprement dits et les activités hors glisse.

Hors assurance, le budget à prévoir dépasse 1184 euros.