LVMH veut s’offrir Belmond
un service de meilleurtaux.com

LVMH veut s’offrir Belmond

Les actionnaires de Belmond se concertent actuellement pour décider s’ils vont accepter ou non l’offre de rachat de 3,2 milliards d’euros faite par LVMH. Cette acquisition permettrait au groupe mondial spécialisé dans le luxe d’asseoir encore un peu plus sa position, en se lançant cette fois sur le marché du voyage.

LVMH veut s’offrir Belmond

Voyage et hôtellerie haut de gamme : le nouveau terrain de chasse de LVMH

Présent dans plus de 20 pays, Belmond inclut plus d'une quarantaine d'hôtels de haut standing et un réseau de transport ferroviaire. Il est également spécialisé dans les croisières fluviales.

À noter que les vacanciers qui s'adressent au groupe pour l'organisation de leurs déplacements se voient décharger de diverses contraintes :


Tout est déjà pris en charge par ce spécialiste.

Depuis maintenant quelques années, le groupe LVMH s'est lancé à la conquête des secteurs du voyage et de l'hôtellerie de luxe. L'acquisition de Belmond s'inscrit ainsi dans sa politique de développement, bien que sa présence dans ces domaines ne constitue au final qu'un « complément d'activités ».

D'ailleurs, grâce à ses deux marques Bulgari Hotels Resorts et Cheval Blanc, le groupe de Bernard Arnault s'est déjà imposé sur ce créneau.


Un investissement de 3,2 milliards d'euros

Pour permettre à ses clients de tirer profit des atouts de Belmond, le groupe est prêt à débourser jusqu'à 3,2 milliards. L'investissement peut sembler énorme, mais il reste pertinent au vu des résultats réalisés dernièrement par cette entité (140 millions d'euros de bénéfices hors intérêts et amortissements sur une année).

D'ailleurs, les responsables au sein de la société hôtelière ne cachent pas leurs ambitions et tablent sur un doublement de son portefeuille pour les 5 années à venir.

Deux facteurs pourraient cependant empêcher la conclusion de la transaction.

  • Le premier est l'examen du dossier par l'autorité de régulation de la concurrence, une démarche obligatoire pour les opérations de cette envergure. Si cette institution juge l'acquisition comme déloyale, elle est habilitée à poser son véto et elle peut demander l'annulation de la transaction. 
  • Le second est l'accord des différentes actionnaires de Belmond. Il faudra en effet convaincre ces derniers, car sans leur aval, le projet pourrait tomber à l'eau.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)