Les voitures équipées d’une pastille Crit’Air 4 ne pourront plus circuler dans Paris
un service de meilleurtaux.com

Les voitures équipées d’une pastille Crit’Air 4 ne pourront plus circuler dans Paris

Quand le niveau de pollution est à son pic, les forces de l’ordre se servent de la pastille Crit’Air pour trier les véhicules en circulation. Dans cette circonstance, seuls les engins les moins polluants ont l’autorisation de rouler dans les grandes agglomérations comme Paris, Lyon ou Strasbourg. En effet, cette mesure s’applique non seulement aux voitures légères mais aussi aux poids lourds et aux deux-roues.

Les voitures équipées d’une pastille Crit’Air 4 ne pourront plus circuler dans Paris

Plutôt que de continuer à appliquer le programme de circulation alternée, les municipalités des grandes villes de l'Hexagone mettent en place une zone de circulation restreinte (ZCR).

En encourageant la circulation des véhicules propres, elles limitent l'accès des autres voitures aux centres-villes. En effet, un certificat Crit'Air est attribué à chaque véhicule selon son niveau d'émission.

Destiné à chaque automobile ou moto, son usage pourrait intéresser davantage de villes, grâce par exemple au plan de protection de l'atmosphère (PPA). En tout cas, les véhicules dotés d'un autocollant de classe 4 ne pourront accéder aux rues de la capitale au cours des six premiers mois de l'année 2019.


Six catégories de vignettes selon le niveau de rejet de CO2

Représentant 6 % des véhicules particuliers en circulation, les automobiles lancées entre 1997 et 2000 et fonctionnant au diesel sont équipées d'un autocollant Crit'Air 5 (de couleur grise). En outre, la quatrième catégorie (de couleur marron) rassemble les engins qui carburent au diesel et dont le lancement a été opéré entre 2001 et 2005.

Les motards qui achètent une pastille Crit'Air 4 sont ceux dont le deux-roues a été mis en service entre le 1er juin 2000 et le 30 juin 2004. Cependant, lorsque la première immatriculation a été effectuée avant le 1er mai 2000, il n'est pas possible de circuler dans la capitale.

Les véhicules essence de classe 3 possèdent une vignette de couleur orange. Il en est de même pour les autres automobiles de norme Euro 2 (1997 à 2005) et les diesels ayant commencé à être utilisés entre 2006 et 2010. Concernant les motos, cette couleur vaut pour celles mises en service entre le 1er juillet 2004 et le 31 décembre 2006.

Quant à l'autocollant Crit'Air 2 (de couleur jaune), il est dédié aux automobiles essence immatriculées entre 2006 et 2010 et aux autres voitures de norme Euro 4. Il inclut également les véhicules diesel mis en service à partir de l'année 2011. La même pastille est décernée aux cyclomoteurs datant du 31 décembre 2017. En revanche, la norme Euro 3 s'applique aux motos ayant commencé à circuler entre 2007 et 2016.


Par ailleurs, les pastilles vertes concernent aussi bien les motos que les voitures, lorsqu'elles sont munies d'un moteur intégralement électrique ou quand elles fonctionnent à l'hydrogène. Par ailleurs, la vignette Crit'Air 1 (de couleur violette) est attribuée aux voitures essence ou aux engins à double motorisation datant de l'année 2011.

S'agissant des deux-roues, cette couleur correspond à une mise en circulation ayant débuté en 2018 pour les cyclomoteurs et en 2017 pour les motocycles.

Un certificat qualité de l'air obligatoire pour circuler dans les grandes agglomérations

Pour rouler dans les grandes villes, il est obligatoire d'apposer une pastille anti-pollution sur la fourche de sa moto ou le pare-brise de son automobile. En cas de manquement, le conducteur encourt une amende. Toujours est-il qu'il est aisé de s'en procurer légalement.

Il suffit de consulter le site certificat-air du gouvernement.

Si la vignette coûte 3,11 euros en 2018, le tarif s'élève à 3,62 euros lorsque la commande est passée à l'étranger, frais de ports compris. Néanmoins, la pastille écologique vaut pour toute la durée de vie de la voiture en question, ce qui n'est pas le cas de l'assurance deux roues.

Maintes opportunités s'offriront aux automobilistes au volant des véhicules respectueux de l'environnement. D'une part, ils auront un meilleur accès aux places de stationnement dans les parkings. D'autre part, ils profiteront d'une circulation plus fluide, d'autant plus qu'ils seront les seuls à rouler à l'intérieur des ZCR en semaine. Un arrêté est censé être publié au niveau local, à ce sujet.


L'exemple de la capitale française

Depuis le 1er juillet de l'année 2017, les voitures circulant à Paris doivent absolument être dotées d'une vignette Crit'Air, collée sur le côté droit du pare-brise. Il s'agit de la condition sine qua non pour rouler en toute liberté entre 8 heures et 20 heures, pendant les cinq premiers jours de la semaine.

Dans le cas contraire, le conducteur de voiture particulière, tout comme le motard, risquent une amende équivalent à 68 euros. Quant au chauffeur d'un poids lourd qui circule dans une ZCR sans pastille, il s'expose à une pénalité de 135 euros.

À compter de l'année 2019, les engins munis d'une vignette de couleur marron ne pourront plus traverser les routes de la capitale en semaine, durant le premier semestre. Cette restriction s'appliquera aux véhicules de classe 3 d'ici 2022.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)