La réforme « 100 % santé » n’impactera pas les tarifs des mutuelles quant aux soins d’optique
un service de meilleurtaux.com

La réforme « 100 % santé » n’impactera pas les tarifs des mutuelles quant aux soins d’optique

En raison de l’augmentation des coûts des médicaments et du vieillissement tendanciel de la population française, une hausse annuelle des prix est constatée chez les complémentaires santé. Hormis l’évolution réglementaire des tarifs, la réforme 100 % santé aurait pu influer sur les tarifs de l’année 2019. Après avoir échangé avec l’Exécutif, les mutuelles stabiliseront finalement les prix. Explications.

La réforme « 100 % santé » n’impactera pas les tarifs des mutuelles quant aux soins d’optique

Nombreuses sont les raisons qui peuvent justifier la hausse des tarifs imposés par les mutuelles. Outre l'entrée en vigueur imminente du prélèvement à la source, les complémentaires s'attèlent actuellement à élaborer des contrats « responsables ». Tout portait à croire que les prix connaîtraient une énième augmentation en 2019.

Avec le « reste à charge zéro » concernant les dépenses de santé relatives aux prothèses auditives et dentaires ainsi qu'aux soins d'optique, l'évolution des tarifs était d'autant plus prévisible. Mais avec la crise sociale, la hausse des prix ne sera finalement pas d'actualité, après un consensus entre le gouvernement et les représentants des mutuelles santé.


Pas de hausse des cotisations liées à l'application de la réforme

Les tarifs ne seront pas augmentés pour compenser un éventuel manque à gagner du fait du « reste à charge zéro ». En effet, toutes les prises en charge liées aux soins d'optique, dentaires et auditifs ne donneront pas lieu à une hausse des cotisations à verser. C'est ce qui ressort de l'entrevue organisée entre l'Exécutif et la Mutualité française. Cette dernière, qui a été fondée au vingtième siècle, regroupe 426 mutuelles. Elle défend leurs intérêts auprès de l'État et promeut leurs activités à l'endroit des acteurs de santé.

De même, le gouvernement a conclu un accord avec la Fédération française de l'assurance (FFA) qui réunit en son sein 280 entreprises d'assurance et de réassurance. Les mutuelles concernées se sont engagées à ne pas rehausser les tarifs résultant de la réforme défendue par la ministre de la Santé au titre de l'année prochaine.

Quand le contexte oblige les complémentaires à revoir leurs tarifs

Étant donné la pression exercée par l'Exécutif, les mutuelles ont communiqué leur intention de ne pas augmenter les prix. Aussi exceptionnelle soit la circonstance dans laquelle l'accord a été conclu, les complémentaires ont tout simplement choisi de faire preuve de solidarité. Toute mutuelle santé qui adhère à la Mutualité française est désormais investie dans l'accélération de l'application du « reste à charge zéro ».

Si la hausse du montant des contributions avait eu lieu, n'aurait-elle pas davantage impacté les seniors et les travailleurs indépendants ? Ces derniers ne sont pas couverts par une garantie collective. En tout cas, les complémentaires affiliés à la FFA qui ont prévu une augmentation des prix sont amenés à effectuer les rectifications nécessaires.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (574 avis clients sur Avis-Vérifiés)