80 % des Français approuvent l’instauration du fichier des véhicules assurés
un service de meilleurtaux.com

80 % des Français approuvent l’instauration du fichier des véhicules assurés

À l’instar de l’Angleterre et de l’Espagne, la France instaure un dispositif servant à identifier les automobiles dépourvues d’assurance, à partir du 1er janvier 2019. Il s’agit notamment des fichiers des véhicules assurés (FVA). D’après une étude élaborée par l’institut d’opinion CSA, 80 % des Français y adhèrent. Celle-ci a été effectuée au mois d’octobre 2018.

80 % des Français approuvent l’instauration du fichier des véhicules assurés

Alors que la détention d'une couverture automobile est obligatoire dans l'Hexagone, 700 000 conducteurs circuleraient sans le papillon vert, d'après l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). C'est la raison pour laquelle le gouvernement a mis en place le FVA à l'échelle nationale. Rempli et mis à jour par les compagnies d'assurance, il vise à combattre l'usage de la voiture sans assurance.

Qui plus est, un amendement portant sur la hausse de la contribution des assureurs au Fond de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) a été adopté par les parlementaires. Comment les Français perçoivent-ils ces mesures ?

La conduite sans garantie concerne principalement les jeunes

Selon la FGAO, 27 % des automobilistes ayant provoqué un accident de la route ont moins de 25 ans, tandis que 60 % d'entre eux sont âgés de 35 ans au moins. Les jeunes constituent une grande partie des conducteurs qui roulent sans couverture selon un comparateur professionnel. En outre, celui-ci énonce que si les tarifs peuvent paraître élevés pour les étudiants, l'absence de souscription peut se justifier également par la complexité des produits d'assurance proposés.


Pour seulement 34 % des personnes interrogées âgées de moins de 35 ans, le fait de rouler sans assurance adaptée constitue une priorité dans la liste des délits à combattre. Ce chiffre est bien loin de l'avis que les cinquantenaires se font de la lutte contre le défaut de garantie, qui sont 75 % à vouloir s'y investir, d'après toujours la FGAO.

Un tiers des Français savent qu'une partie des cotisations revient au FGAO

Comme le taux de contribution des sociétés d'assurance au FGAO s'élèvera probablement, les assurés pourront en être impactés. Les montants des devis d'assurance pourront être revus, selon le spécialiste de la comparaison des tarifs assurantiels. Seulement un tiers des assurés sont cependant au courant qu'une partie de leur prime est attribuée au Fond qui prend en charge les sinistres occasionnés par les personnes qui ne détiennent pas de contrat. C'est ce qui ressort de l'enquête réalisée auprès de 1001 sujets représentatifs de la population adulte en France.

Outre cet amendement, le secteur de l'assurance évoluera également avec la mise en place du FVA, auquel les autorités accèderont dans le cadre de la réalisation d'éventuels contrôles. Selon les résultats de l'étude publiée par l'institut, 80 % des Français approuvent la création d'un tel dispositif.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (574 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €