UFC-Que Choisir appelle tout un chacun à assumer sa responsabilité
un service de meilleurtaux.com

UFC-Que Choisir appelle tout un chacun à assumer sa responsabilité

Les distributeurs de couverture maladie complémentaire sont très souvent concernés par des critiques tant négatives que positives. Cette fois, on les accuse d’une augmentation pas franchement justifiée des tarifs. Dans le but d’épargner les consommateurs, UFC-Que Choisir met les points sur les i. À l’issue de cette action, quelques acteurs principaux seront amenés à changer de voie.

UFC-Que Choisir appelle tout un chacun à assumer sa responsabilité

L'envolée des tarifs des mutuelles santé a un impact sur le pouvoir d'achat des assurés. Étant engagés par le biais d'un contrat, ces derniers n'ont pas le choix que de suivre le rythme. Avant que les professionnels du secteur aient eu le temps de présenter au public les améliorations dont ils vont apporter, UFC les a pris de court.

Celui-ci a mis en évidence la tendance haussière des tarifs à appliquer par la plupart des organismes tout au long de l'année 2019. Sur la base d'une étude menée auprès d'une quinzaine d'entreprises, cette association a pu relever une inflation allant de 4% à 20%.


Dans ce sens, le gouvernement, tout comme les complémentaires, se doivent de rassurer les clients, notamment, les particuliers.

La mise en place de la résiliation annuelle des contrats

Face à la hausse des tarifs, il n'y a pas meilleure solution que la validation de la demande de résiliation annuelle effectuée par l'UFC. De cette manière, les clients pourront avoir la capacité de prendre des décisions si le besoin se fait sentir. Il est à noter que le projet consistera à rompre le contrat à tout moment, c'est-à-dire avant le 31 décembre de l'année. En outre, cette opération se fera sans le moindre prix.

Comme certaines assurances, entre autres en automobile et en habitation, le prouvent, la mise en vigueur de ce dispositif est parfaitement faisable. À l'État de fournir la bonne loi qui s'y affère.

En outre, une amélioration de la présentation des garanties sera la bienvenue. Cela aiderait les clients à bien trancher au moment de comparer les offres. À savoir que cette étape permet au futur assuré de travailler avec le bon établissement.

Une telle décision procure aux deux parties, dont les consommateurs et les assureurs, la possibilité de bien gérer l'inflation qui va faire son entrée dès janvier 2019.


Les organismes en question ont leur mot à dire

Les complémentaires santé ne restent pas les bras croisés face à cette situation. Outre la demande de l'UFC-Que Choisir adressée pour l'Autorité, ils ont également une annonce qui doit atteindre les consommateurs.

De prime abord, ces derniers ont promis une révision des tarifs, qui favorisera les clients. De plus, les frais de gestion seront concernés par une diminution. Mais par-dessus tout, la relation des autres acteurs avec l'Assurance maladie prime beaucoup. C'est, entre autres, le facteur qui favorise la diminution des cotisations.

Le dispositif 100% santé pourrait également porter ses fruits sur l'activité à condition de l'exercer à bon escient. En effet, cette solution ne devrait en aucun cas se répercuter sur le coût des garanties.

Il est à espérer que ces promesses seront tenues. Car a priori ce que les organismes annoncent sont en contradictoire avec les résultats de l'étude de l'UFC, notamment, sur la hausse des prix.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (574 avis clients sur Avis-Vérifiés)