Des motos électriques sont mises sur le marché marocain pour promouvoir la mobilité durable
un service de meilleurtaux.com

Des motos électriques sont mises sur le marché marocain pour promouvoir la mobilité durable

Allianz SE et Imperium Holding ont créé une coentreprise pour promouvoir la mobilité durable au Maroc. Bientôt, les habitants de Marrakech pourront se déplacer grâce à des motos électriques. Diverses actions ont été entreprises pour encourager l’utilisation de ces nouveaux moyens de transport. Partant de la ville ocre, le projet entend se déployer sur tout le continent africain.

Des motos électriques sont mises sur le marché marocain pour promouvoir la mobilité durable

Pour Allianz SE et Imperium Holding, la mobilité durable constitue un pilier central du développement durable du Maroc. Afin de la promouvoir dans le pays et dans toute l'Afrique, les 2 acteurs se sont associés et ont lancé une offre d'assurance pour encourager à rouler propre. Marrakech a été choisie pour être la ville pilote de ce projet écologique.

L'idée du projet EMOB vient du directeur du groupe Imperium Holding, Hamza El Baroudi, et du Directeur Market Management et Distribution d'Allianz SE, Jean-Marc Pailhol. La société qui a ainsi été créée a démarré ses activités le 12 janvier dernier, à Marrakech, en marge de la Formule E 2019.


Mise en place d'un écosystème favorable à l'usage des nouveaux véhicules

Les motos électriques circuleront bientôt sur les routes marocaines. L'assureur Allianz SE et l'industriel Imperium Holding ont scellé une joint-venture visant à relever le challenge de la mobilité durable au Maroc où circulent environ 1 500 000 deux-roues et trois-roues, dont 240 000 rien qu'à Marrakech.

EMOB vise principalement la réduction des émissions de gaz à effet de serre qui affectent considérablement l'environnement ainsi que le développement socio-économique du pays.

Pour son démarrage, la société a commencé par déployer sur le marché 1 200 modèles de la marque française YADEA, spécialisée dans la fabrication de motos électriques. La mise en place d'un écosystème a cependant été nécessaire pour réussir ce projet. Il a ainsi fallu amender la réglementation sur la limitation de l'usage des moteurs à combustion à Marrakech.

L'administration a été incitée à montrer l'exemple en adoptant les deux-roues électriques. Par ailleurs, des bornes de recharge électriques ont été installées dans la ville. En outre, il a été négocié avec Eqdom une offre de financement dédiée.

Offre assurancielle dédiée aux utilisateurs de petite cylindrée

Pour impulser cette initiative, Allianz SE propose une formule d'assurance tous risques à des tarifs très préférentiels. Le directeur général d'Allianz Maroc, Joerg Weber, précise qu'il s'agit de la première offre destinée aux motos de petite cylindrée dans le pays.

Celle-ci inclut l'assurance responsabilité civile, la couverture des dommages (consécutifs à un accident ou à une collision) et des risques vol et incendie, la protection des passagers ainsi que la couverture de la batterie.


La prime d'assurance sera définie suivant la cible qui peut être le grand public, les entreprises ou encore la location. Pour habituer les habitants à ce nouveau moyen de déplacement, Marrakech lancera prochainement des motos en libre-service.

Ces véhicules viendront s'ajouter au service de partage de vélos qui y a été instauré dans le cadre de la COP22. Une cérémonie de lancement est prévue pour les introduire dans la ville. En marge de celle-ci, EMOB a signé une convention avec Medina Bike, le premier système de vélos en libre-service officiel en Afrique.

Autres projets sur le court et le long terme

Proposer des véhicules non polluants, peu énergivores, ne nécessitant pas d'entretien et contribuant à la protection de la santé publique, tel est tout l'enjeu du projet. À part la moto, EMOB propose aussi un casque connecté développé par la start-up marocaine Casky. Cette solution de prévention innovante 100 % marocaine renforce la sécurité et automatise l'alerte des autorités en cas d'accident.

Au-delà de la commercialisation de deux-roues électriques, EMOB a l'intention d'installer au Maroc des unités de production en vue de lancer ses motos écologiques sur le marché africain. La société souhaite en effet étendre ce projet pilote dans les autres villes du pays mais également sur l'ensemble du continent. Jean-Marc Pailhol observe :

Le potentiel du Maroc est immense. Il y a plus de possibilités d'innovation dans les pays émergents tels que le Maroc. Les problèmes et contraintes réglementaires sont moins nombreux et la population est plus jeune.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (663 avis clients sur Avis-Vérifiés)