Daimler se lance dans l’autopartage à Paris en déployant 400 voitures électriques

Le marché du partage de véhicules sans station (free floating) à Paris n'a cessé de croître depuis la fermeture d'Autolib' en juillet 2018. Après le service de location de voitures électriques Moov'in lancé par Renault et le service d'autopartage de PSA accessible via l'application mobile Free2Go, le secteur des véhicules électriques proposés en autopartage accueille Daimler.

Avec l'arrivée du constructeur allemand, le nombre de véhicules électriques en autopartage à Paris s'élève à 1 300. Une offre qui devrait encore se renforcer avec l'implantation de 2 nouvelles enseignes minimum d'ici mars prochain selon Jean-Louis Missika, l'adjoint à la Maire de Paris chargé de l'urbanisme.


Quels sont les tarifs pratiqués par Car2Go ?

Pour l'heure, Daimler ne déploie dans la capitale que des Smart EQ Fortwo, des véhicules biplaces 100 % électriques dotés d'une autonomie de 160 km. Les tarifs de Car2Go varient suivant l'heure et le lieu de location. Il a notamment été expliqué que le service coûtait :

24 centimes la minute dans les zones les moins demandées, 29 centimes la minute dans les zones à moyenne demande et jusqu'à 34 centimes la minute dans les zones les plus plébiscitées.

Un forfait de 4 heures est aussi proposé à 29,90 euros. L'assurance et le stationnement (sur n'importe quel parking public parisien) sont inclus dans ces tarifs.

À noter que Car2Go ne propose pas de formule d'abonnement. Par ailleurs, l'inscription est gratuite. 10 euros de crédit de bienvenue sont offerts durant les 3 premiers mois. À partir du mois d'avril, l'inscription coûtera 9 euros et le compte Car2Go d'un usager sera crédité de 15 euros.

En comparaison des tarifs de la concurrence, ceux du service d'autopartage de Daimler sont moins chers. Avec Moov'in ou Free2Move, la minute coûte en effet 39 centimes. Mais si les Renault Zoé, Citroën C Zéro et Peugeot iOn sont capables d'accueillir 4 personnes, les Smart ne peuvent en recevoir que 2.


Conditions d'inscription et fonctionnement du service

Qu'il soit réalisé entre particuliers ou par une société, l'autopartage donne lieu à un contrat associant le loueur et le locataire. Celui-ci inclut une assurance. Si le conducteur opte pour le service proposé par une société, il n'a pas à souscrire sa propre assurance auto étant donné que le contrat est prévu par le loueur. La couverture varie en fonction du prestataire d'autopartage.

En général, les contrats prévoient une garantie responsabilité civile, une garantie individuelle conducteur ainsi qu'une garantie vol et dommages (incendie, vandalisme, etc.). Toutes les assurances ne prennent cependant pas en charge les dommages causés au véhicule.

Il est donc important de bien s'informer concernant les garanties prévues au contrat avant de s'abonner à un service d'autopartage. La consultation d'un devis assurance permettra de connaître toutes les clauses incluses dans l'assurance (garanties, conditions d'application, franchises, etc.).

Le service Car2Go est disponible 7j/7 et 24h/24. Pour s'inscrire, il faut être âgé de 18 ans minimum et avoir obtenu le permis de conduire depuis au moins 12 mois. Après avoir rempli son profil et indiqué son moyen de paiement sur le site ou l'application Car2Go, le client devra encore envoyer une pièce d'identité et une photo de son permis. Une fois son profil validé, il pourra réserver sa location. Il est possible de géolocaliser le véhicule depuis l'application. Le client a aussi la possibilité de réserver sa voiture à l'avance ou tout simplement la déverrouiller grâce à son téléphone. Il trouvera la clé de contact près du tableau de bord. Il devra veiller à remettre la clé à sa place à la fin de la location.


Les utilisateurs sont invités à participer à l'entretien des véhicules

Car2Go se démarque de ses concurrents en encourageant ses clients à prendre part à la maintenance et à la régulation de sa flotte. Le directeur général de la société, Olivier Reppert, explique :

Lorsque la batterie descend en dessous de 60 % de capacité, les utilisateurs sont invités à recharger le véhicule et reçoivent 3 euros de crédit.

Il faut brancher les véhicules concernés sur l'une des 1 000 bornes de recharge d'Autolib' qui ont été réactivées en décembre dernier. Pour ce faire, l'utilisateur n'a qu'à relier la prise de la voiture à celle de la borne grâce au câble situé dans le coffre. Des équipes de Daimler sont toutefois disponibles pour assurer le nettoyage, la régulation ainsi que la recharge sur les bornes rapides du réseau Belib.

Par ailleurs, il faut savoir que le constructeur automobile allemand est l'un des précurseurs de la location de voiture en autopartage. Il a lancé Car2Go en 2008. Ce service est actuellement présent dans 26 villes à travers le monde. Il déploie 14 000 véhicules et compte environ 3,6 millions d'usagers. Il y a peu, Car2Go a fusionné avec Drivenow de BMW, créant ainsi le numéro 1 mondial de l'autopartage.