6 décès dus à la grippe ont été constatés dans le Loiret

La semaine dernière, un centre de santé situé à La Chapelle-Saint-Mesmin dans le département du Loiret comptabilisait 6 décès probablement dus à une épidémie grippale. Des tests ont été menés. L'Agence régionale de santé (ARS) du Centre Val-de-Loire pense que ce type de maladie est à l'origine de ces morts.

Il faut savoir que le centre de soins infecté se compose du Centre de réadaptation fonctionnel pour adultes (CRFA) et de l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Les Ombrages.

Un communiqué émis par l'Ugecam, le gestionnaire des établissements, indique que la maladie a touché une vingtaine de personnes dans tout le centre.


Les dispositions prises n'ont pas pu enrayer l'épidémie

Dans le Loiret, le décès des 6 personnes suite à une épidémie de grippe entraîne des interrogations. D'après l'ARS, 2 salariés de l'établissement tenu par l'Ugecam ont effectivement succombé à cette infection. 4 résidents du centre de soins seraient également morts à cause de cette maladie. Toujours d'après l'ARS, 3 d'entre eux avaient plus de 90 ans.

D'après les informations recueillies, le CRFA accueille 78 personnes tandis que l'EHPAD compte 81 patients. 96 % de ces résidents ont été vaccinés contre la grippe a indiqué l'Ugecam. Pourtant, une vingtaine de personnes ont été touchées par la maladie. Et 3 patients parmi les vaccinés pourraient avoir succombé à la grippe. La 4ème victime, quant à elle, n'avait pas souhaité se faire vacciner.

Suite à ces décès consécutifs, le CRFA et l'Ephab ont appliqué des mesures de confinement. Diverses mesures comme la diffusion de message de prévention de la vaccination ou la distribution de masques ont été lancées pour éviter d'autres décès.

Les centres de soins devraient se montrer plus vigilants

Selon l'ARS, cela fait 3 semaines que la France subit une épidémie de grippe. De nombreuses régions métropolitaines en sont actuellement victimes. Cette maladie provoque des milliers de morts chaque année, aussi chacun doit prendre ses précautions (vaccination, mise à jour de l'assurance décès…).


Après ces décès et ces différentes mesures prises par le centre de soins, plusieurs résidents ont pu rentrer chez eux. Toutefois, leur retour s'est fait après une stricte prise en charge. De même, tout le personnel, y compris les équipes de jour et de nuit, a été dûment traité avant que chacun puisse réintégrer son domicile.

Un récent communiqué de l'ARS explique qu'un seul décès sur les 6 annoncés dans le Loiret est dû à la grippe. Il s'agirait d'une femme de 85 ans n'ayant pas été vaccinée. La raison de la mort des 3 autres résidents de 90 ans et plus n'est donc pas explicable pour l'instant. Il en va de même pour les 2 salariés, dont l'un a été vacciné tandis qu'on ignore si c'est le cas pour l'autre.