Les médecins et les patients recourent de plus en plus aux objets connectés
un service de meilleurtaux.com

Les médecins et les patients recourent de plus en plus aux objets connectés

De nombreux médecins s’adaptent aux transformations digitales survenant dans le domaine de la santé. L’émergence de la santé connectée facilite leur travail ainsi que leur relation avec les patients. Grâce aux innovations technologiques, réaliser un suivi médical est plus simple et les malades peuvent procéder eux-mêmes à un auto-diagnostic simplifié.

Les médecins et les patients recourent de plus en plus aux objets connectés

Les médecins et les patients utilisent de plus en plus les innovations technologiques. Particulièrement performants, les objets connectés et les applications leur facilitent la tâche. Depuis leur smartphone, les patients réalisent des relevés précis qui seront très utiles aux praticiens pour établir un diagnostic.

Selon Édouard Gasser, cofondateur de l'application Tilak Healthcare, le partage entre médecins et patients connaît actuellement un tournant. Il faut savoir que les professionnels de la santé s'appuient davantage sur les objets connectés tout en gardant le contrôle sur les données de diagnostic. Le public, quant à lui, utilise ces gadgets technologiques pour améliorer leur quotidien.

La surveillance de certaines maladies est facilitée par les objets connectés

D'après une étude menée par OpinionWay, 73 % de la population française est partisane de l'utilisation des objets connectés dans le domaine de la santé. Pour appuyer cette dernière, un site a pris comme exemple l'hypertension et le diabète.


Dans le cas d'un problème de tension artérielle, l'OMS indique qu'un adulte sur trois est atteint d'hypertension. Elle déclare également que 50 % des malades ne réalisent pas un contrôle périodique de leur tension.

De plus, l'hypertension n'est pas détectable à chaque fois, car elle peut se produire à n'importe quel moment de la journée. Des objets connectés permettront donc de réaliser un suivi et de fournir un relevé aux médecins pour les aider à établir un diagnostic.

Un cas similaire est noté chez les diabétiques. Selon l'OMS, 382 millions de personnes souffrent du diabète dans le monde. Grâce à la santé connectée, elles enregistrent régulièrement l'évolution de leur taux de glycémie. À partir de ces données, les praticiens peuvent établir de meilleurs diagnostics ou ajuster les traitements.

Le nombre de médecins baisse graduellement

D'après Édouard Gasser, le nombre de médecins ne cesse de décroître. À l'inverse, celui des patients augmente constamment. Afin d'assurer les soins de ces derniers, la santé connectée doit donc se développer. Et si l'innovation technologique remplace progressivement les professionnels, la mutuelle santé devra également s'adapter à la situation.

Toujours d'après l'OMS, la hausse du nombre de malades est due au vieillissement de la population. Elle prévoit qu'entre 2000 et 2050, les personnes de plus de 60 ans passeront de 605 millions à 2 milliards. D'ici là, le nombre des plus de 80 ans, quant à lui, atteindra les 295 millions. Cette hausse du nombre de patients nécessite donc un accroissement rapide de la santé connectée pour suppléer aux médecins.

Et pour que tout le monde puisse profiter de soins adaptés, les professionnels de la santé doivent mettre en place un système de télémédecine par le biais des objets connectés.

Cela permettra d'améliorer l'accès aux soins et la qualité de vie des patients.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (663 avis clients sur Avis-Vérifiés)