Moins de logements ont été construits en 2018
un service de meilleurtaux.com

Moins de logements ont été construits en 2018

Ces dernières années, le secteur de la construction s’est peu à peu redressé avant de connaître un ralentissement en 2018. Le nombre de chantiers et de permis de construire a également diminué. Selon les observations, ce sont les logements individuels et les immeubles qui sont les plus touchés par ce ralentissement.

Moins de logements ont été construits en 2018

L'année dernière, le nombre de projets de construction et de permis de construire a reculé. De nombreuses causes ont été avancées pour expliquer la situation : le mouvement des Gilets jaunes, la mise en place de différentes mesures gouvernementales (loi Pinel, apparition de l'impôt sur la fortune immobilière), etc.

Si ce ralentissement est moins important que celui de 2015, il présente une baisse assez significative comparée aux chiffres relevés pour l'année 2017.

Outre la diminution des constructions, plusieurs annulations de chantiers d'immeubles ont également marqué l'année dernière. Les spécialistes dans le domaine restent toutefois confiants sur la santé du secteur de la construction.


La situation actuelle peut être à l'origine de ce ralentissement

D'après Olivier Pavy, maire de Salbris et membre de la commission urbanisme de l'AMF, les changements législatifs peuvent expliquer ce ralentissement. La nouvelle mise en place du zonage du dispositif Pinel sur l'investissement locatif pourrait décourager les constructeurs selon lui.

De plus, certaines mesures comme l'instauration d'un nouvel impôt sur la fortune immobilière (Ifi) peuvent pousser les gens à investir dans d'autres projets.

Certains constructeurs désignent le mouvement des Gilets jaunes comme étant la raison de ce refroidissement. D'autres professionnels expliquent que les coupes réalisées par le gouvernement ont un impact sur les projets de construction.

L'annulation de l'APL accession et les limitations mises en place sur le prêt à taux zéro empêchent les intéressés d'investir dans la construction.

Selon Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), une nouvelle baisse de nombre de constructions est possible pour cette année.

Ce ralentissement touche les logements individuels et les immeubles

D'après les données recueillies, le nombre de chantiers en 2018 était de 398 100, soit une baisse de 7 %. Ce chiffre pourrait affecter l'assurance habitation pour les logements neufs, même s'il est supérieur à celui de 2015 (350 000 nouveaux logements créés).


Toujours selon les données, ce sont les projets de construction de logements individuels et d'immeubles qui sont affectés par ce ralentissement. Les nouvelles maisons sont les plus touchées actuellement.

Une diminution de 10 % des permis de construire pour ce type de construction a été notée contre 7 % pour les logements collectifs. En 2018, le taux d'annulation de chantiers d'immeubles atteignait également 27,3 % lors du dernier trimestre, ce qui représente une moyenne élevée par rapport à 2009.

Toutefois, le secteur de la construction enregistre une hausse de 1,9 % dans le cadre de la création de logements individuels groupés. Cette dernière concerne les maisons proposées dans les programmes immobiliers.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (574 avis clients sur Avis-Vérifiés)