Le marché de l’assurance complémentaire santé évoluera encore dans un contexte favorable

Le marché de l'assurance complémentaire santé aurait encore devant lui un avenir radieux. C'est ce qui ressort de l'enquête initiée par l'agence Fitch portant sur le sujet. Malgré un environnement fortement concurrentiel ainsi que des pressions réglementaires encore plus contraignantes, la croissance et la rentabilité seront encore au rendez-vous pour les organismes mutualistes.

Du moins, pour les bancassureurs et les compagnies d'assurance si les mutuelles de petite et moyenne taille éprouveront certaines difficultés.

Et d'après les constats, de nombreux facteurs ont ramené à ce bilan plutôt encourageant. Et le nombre croissant des personnes âgées y serait pour beaucoup sans parler des mesures gouvernementales adoptées dernièrement.


Un contexte favorable pour les professionnels

Comme pour les saisons précédentes, le marché de l'assurance complémentaire santé évoluera encore dans un contexte favorable pour les professionnels du domaine en 2019 et l'année d'après. Ainsi, malgré l'affaiblissement de la portée du dispositif ANI, la concurrence accrue, la pression réglementaire renforcée ou la banalisation des offres, les assureurs pourront encore compter sur différents facteurs pour garantir leur développement.

Parmi les leviers les plus importants figure la croissance du vieillissement de la population qui ne fait qu'accroître les besoins en matière de soins et par conséquent les couvertures médicales. D'ailleurs, tout semble indiquer que cette situation entraînera une hausse modérée des cotisations cette année pour s'accentuer un peu plus en 2020 suite à une accélération accentuée des dépenses de santé.

Et d'après les analyses de Fitch, les réformes réglementaires qui entreront en vigueur en 2019 ne feront qu'accentuer les recours à la prise en charge des complémentaires. Ce serait bien le cas du plan gouvernemental «Ma santé 2022 » ou encore le LFSS 2019 qui ne feront également qu'accroître la standardisation des offres.

Des opérateurs privilégiés que d'autres

Pour les opérateurs œuvrant dans l'univers des complémentaires santé, cette année et celle d'après évolueront sous le signe de l'espoir. Toutefois, certains acteurs devront redoubler d'efforts avant d'en profiter. À Fitch de préciser :

« Les mutuelles de moyenne et petite taille vont continuer de lutter dans cet environnement compétitif ».

Et il faut dire que la réforme du Code de la Mutualité ne joue pas trop en leur faveur puisque depuis sa mise en vigueur, de nombreuses enseignes ont perdu leur agrément.

Quant aux autres, les bancassurances et les établissements d'assurances, leur avenir est assuré, grâce à différents atouts non négligeables. Entre autres :

  • Des ratios techniques plus évolués; 
  • Des marges d'amélioration en consolidant leurs récentes prises de position sur le marché; 
  • Un marché de la santé peu risqué et peu consommateur de réserves (au sens de Solvabilité 2) par rapport à leur taille.