Le WLTP augmentera le prix du malus pour 2020

Le cycle WLTP, remplaçant du NEDC, aurait déjà dû entrer en vigueur au début de cette année. Cependant, il ne sera officiellement appliqué qu'en janvier de l'année prochaine et apportera quelques changements.

Plus exigeant que son prédécesseur, ce cycle interviendra sur le calcul du malus écologique comme la valeur par motorisation. Les conducteurs devront donc se préparer à payer plus l'année prochaine.

Une augmentation du malus impliquant une hausse des prix, l'achat d'un véhicule nécessitera une bonne étude. Selon une étude menée par un professionnel du secteur auto, les voitures pourraient émettre plus de gaz carbonique, et donc faire augmenter le prix du malus.


Qu'est-ce que le cycle d'homologation WLTP ?

Le cycle d'homologation WLTP (Worldwide Harmonised Light vehicle Test Procedure) est une série de tests appliquée sur tous les nouveaux véhicules. Plus réaliste mais également plus complexe, ce cycle présente également une durée de contrôle plus longue ainsi qu'une épreuve routière dont les conditions sont les plus proches possible d'une utilisation normale du véhicule.

Si le cycle WLTP vise à obtenir des chiffres proches de la réalité, il engendre également quelques désagréments. Depuis son apparition, l'émission de CO2 des véhicules est en hausse. Afin de répondre aux exigences de cette nouvelle mesure, les constructeurs auto ont dû procéder à des modifications sur leurs gammes. Ils ont donc été amenés à créer de nouveaux moteurs ou à réduire la puissance de ceux qui existaient déjà afin de faire des économies.

Les constructeurs ont également dû arrêter la commande de certains modèles afin de procéder à une mise à jour. Cet arrêt entraînera donc une augmentation du délai de livraison de certains véhicules.

Quel sera l'impact de ce cycle sur le malus ?

Dès le 1er janvier 2020, le cycle d'homologation WLTP entrera officiellement en vigueur. Les conducteurs devront donc se préparer à une hausse du malus de leur véhicule. Si aucun remaniement du barème actuel n'a été annoncé, des modifications sont à prévoir. Les conducteurs devraient donc penser à une résiliation assurance afin de trouver une compagnie qui leur offrira des tarifs plus adaptés à cette hausse du malus.


D'après une étude menée par Jato Dynamics, un fournisseur mondial de renseignements commerciaux sur l'auto, le cycle WLTP a accru l'émission de la Peugeot 308 1,2 litre PureTech 130 Active. Cette dernière serait passée 104 g/km à 117 g/km, ce qui représente un malus final de 35 euros. Et cette somme pourrait augmenter selon l'émission de CO2.

Le tarif des nouveaux malus devrait être annoncé dans les prochains mois. Si cette hausse peut amener certaines personnes à ne pas acheter de nouvelles voitures en 2020, le gouvernement a pris des mesures pour les aider à se décider. Il a demandé aux constructeurs d'afficher dans leurs publicités la fourchette d'émission de CO2 pour mieux convaincre les acheteurs.