Les NVEI sont-ils couverts par l’assurance habitation ?
un service de meilleurtaux.com

Les NVEI sont-ils couverts par l’assurance habitation ?

Comme la Garantie accidents de la vie (GAV) ne protège pas toujours les conducteurs de trottinettes électriques responsables d’accidents de la route, il est dans leur intérêt de souscrire une assurance spécifique. Ce conseil s’applique à l’ensemble des NVEI. Si de plus en plus d’assureurs en proposent, les critères d’exclusion de garantie sont propres à chaque compagnie.

Les NVEI sont-ils couverts par l’assurance habitation ?

5 cas de décès ont été répertoriés par la Sécurité routière concernant l'usage de rollers ou de trottinettes, au cours de l'année 2017. L'organisme, qui est rattaché au ministère de l'Intérieur, a également enregistré 284 cas de blessures durant la même année. Ceci étant, le nombre d'accidents a augmenté, en comparaison à l'année 2016, de l'ordre de 23 %.

Pour cette raison, il apparaît nécessaire de contracter une police d'assurance spécifique à ces nouveaux engins. En tout cas, lorsque leur vitesse n'excède pas les 6 kilomètres par heure, les usagers peuvent être couverts par la garantie au tiers de l'assurance multirisque habitation.


Obligation d'assurance pour les véhicules roulant à plus de 6 kilomètres par heure

Quand la vitesse d'un véhicule n'excède pas les 6 kilomètres par heure, sa circulation n'est pas régi par le Code de la route. Concernant la protection de son utilisateur, elle est comprise dans l'assurance multirisque habitation.

Le contrat en question prend en charge les préjudices subis par un tiers lorsqu'un accident se produit. Quand un NVEI, de par sa puissance, dépasse cette vitesse, son conducteur doit souscrire une assurance dédiée. Toujours est-il que dans le cadre d'un contrat de location, la couverture du véhicule est inclus dans le tarif de la location.

Outre la garantie responsabilité civile, nombre de compagnies d'assurance proposent un éventuel remboursement lorsque le NVEI a subi des dommages ou quand il a été dérobé. L'indemnisation des préjudices corporels n'est pas en reste. Cependant, dans certaines circonstances (non exhaustives), l'assureur peut refuser d'indemniser l'assuré :

  • Dommages causés volontairement ;
  • Conduite imprudente ou avec un niveau d'alcool élevé dans le sang ;
  • Déplacements professionnels.

Une dizaine d'euros par mois pour la couverture

Afin d'être correctement indemnisé, il importe de signer un contrat d'assurance propre aux NVEI, comme les hoverboards, les monoroues ou les gyropodes. Davantage d'assureurs ont justement adapté leur offre à ces nouveaux modes de déplacement, en proposant par exemple une assurance trottinette électrique.

Tel est le cas de Luko, dont l'offre a été commercialisée depuis l'année dernière. À partir de 4 euros par mois, l'usager peut se faire dédommager lorsqu'il subit des préjudices corporels, à l'occasion d'un sinistre. Quand sa responsabilité est engagée lors d'un accident, il peut compter sur la garantie au tiers.

Conscients du fait que les accidents induits par ces nouveaux engins ne cessent de croître, quelques sociétés d'assurance traditionnelles s'y sont également lancées.

D'ailleurs, les conducteurs de certains NVEI, comme ils ne roulent pas sur les trottoirs, sont soumis aux mêmes obligations que les motards. En général, une protection peut être obtenue dès une dizaine d'euros dans le mois.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)