Après les vélos en libre-service et l'autopartage de voitures électriques, les scooters en libre-service sont désormais privilégiés par les Français. Les services de Velib' (2007) et Autolib' (2011) font en effet place à ces types de scooters.

À Paris, Cityscoot et COUP, les deux principales enseignes proposant ce service ont décidé de lancer de nouvelles prestations afin de répondre aux besoins grandissants de la population concernant ces moyens de transport.

Les scooters proposés par ces deux sociétés présentent un coût abordable et permettent de réaliser les distances moyennes au quotidien de leurs utilisateurs. Avec l'apparition de nouveaux services, ces deux enseignes espèrent faciliter les déplacements des nombreux habitants de la capitale et des zones environnantes.


Les déplacements en scooter sont de plus en plus nombreux

Cityscoot et COUP permettent aux Parisiens de se déplacer facilement sur un trajet moyen de 18 minutes, soit 3,7 km, pour 29 centimes d'euros par minute. Le client peut également choisir un pack de 100 minutes pour 22 euros.

Afin de retrouver un scooter proche de lui, l'usager utilise une application pour le géolocaliser. Il dispose alors de 10 minutes pour le réserver. Il reçoit ensuite un code permettant de déverrouiller le scooter. Avec ce dernier, il trouvera un casque et il profitera d'une autonomie de près de 50 km pour se déplacer.

Actuellement, la start-up Cityscoot comptabilise 3 500 scooters électriques utilisables dans la capitale, mais également à Levallois Malakoff, Charenton, Boulogne, Neuilly, Montrouge ou Issy. Elle compte 115 000 utilisateurs et loue 4 deux-roues toutes les secondes.

La démocratisation des scooters en libre-service est validée par la mairie parisienne qui soutient les initiatives de mobilité partagée. Selon Christophe Najdovski, adjoint chargé des transports à la mairie de Paris, ce service permettra de réduire le nombre de véhicules en circulation tout en limitant la pollution sonore.

De nouvelles offres pour répondre aux besoins des clients

Si plusieurs Français utilisent les scooters en libre-service pour se déplacer, la question de leur sécurité se pose. Depuis la démocratisation de ce moyen de transport alternatif, une assurance a lancé un service de garantie tout risque couvrant les dommages et la responsabilité civile du conducteur. Cette assurance scooter s'applique à toutes les locations et agit en cas de dommage ou de vol du véhicule.


Avec la popularisation de ces engins, les risques d'accident sont à prévoir. Afin d'éviter cela, les enseignes proposent une formation à ses clients lors de leur inscription. De plus, certains modèles ne peuvent pas dépasser les 45 km/h, ce qui réduit les possibilités d'accident de la route.

Après plusieurs années de service et très peu d'accidents notables, Cityscoot et COUP ont lancé de nouvelles prestations. La première enseigne va lancer un service de nuit pour ses clients. Ainsi, les usagers pourront louer un deux-roues de 7h à minuit. Pour sa part, COUP proposait déjà des locations la nuit.

À partir du mois d'avril, l'enseigne utilisera une tarification à la minute (0,28 euro comme son concurrent). Elle compte également ajouter 500 nouveaux véhicules à sa flotte qui totalisera alors 2 200 scooters.