Le DMP séduit plus dans la Manche que n’importe où sur le territoire français
un service de meilleurtaux.com

Le DMP séduit plus dans la Manche que n’importe où sur le territoire français

En France, la course à la souscription au dossier médical partagé (DMP) a été officiellement lancée l’année dernière au niveau national. Et en tête de peloton se trouve le département de la Manche qui enregistre les meilleurs résultats. Les initiatives de la CPAM locale y seraient pour beaucoup, mais également le comportement des habitants.

Le DMP séduit plus dans la Manche que n’importe où sur le territoire français

Malgré certains doutes, le DMP séduit les habitants de la Manche. En tout cas, plus que dans n'importe endroit en France où dans cette région du nord qu'est la Normandie avec un taux d'adhésion élevé à 13,5% de l'ensemble de la population française.

D'après Julie Mezel, responsable du service innovations santé à la caisse primaire d'assurance maladie du département, cette performance est le fruit de deux années d'efforts qui ont permis à ce carnet de santé numérique de gagner en notoriété auprès du grand public. D'ailleurs, les quelque 47 000 abonnés au système sont persuadés des différents atouts qu'il a à offrir.


Le fruit de deux années d'efforts

Si La Manche est ressortie en tête de liste en matière d'adoption de ce nouveau dispositif qu'est le DMP, c'est parce que ce département dispose de deux années d'avance. En effet, ce système y est déployé depuis 2016 si le lancement officiel au niveau national n'a été prononcé que l'année dernière.

Ainsi, ce Territoire du Nord dispose d'une longueur d'avance par rapport aux autres. Ce qui lui a permis de mieux préparer le terrain en mettant en avant les avantages de ce mécanisme que Julie Mezel résume en deux phrases :

« Cela permet d'avoir toutes les informations nécessaires pour votre suivi médical. Si vous êtes hospitalisé, votre médecin pourra avoir accès aux comptes rendus d'hospitalisation ».

Et il faut croire que cette stratégie a porté ses fruits si l'on tient compte du nombre de dossiers ouverts qui a atteint les 47 000 pour représenter 13,5% de la population.

À cette responsable du service innovations santé à la CPAM d'expliquer cet engouement auprès des Manchois :

Généralement, ils y voient l'utilité d'avoir ce carnet de santé numérique.

CPAM de La Manche continue ses investigations

La Manche est certainement en première place en matière d'adhésion à ce fameux carnet de santé numérique. Et si l'on tient compte des mesures actuellement entreprises par la caisse d'assurance maladie de ce département, il est fort probable qu'elle puisse conserver cette notoriété.


En effet, la CPAM de la région veut redoubler d'effort afin d'éliminer les principales entraves au développement de ce système que sont les inquiétudes sur les confidentialités des données et le manque d'enthousiasme auprès des professionnels.

Ainsi, pour rassurer ces derniers, l'organisme propose son aide, sachant qu'ils sont généralement réfractaires faute de matériels adéquats et de soutien. À Julie Mezel de préciser :

« Il y a encore des médecins qui peuvent avoir un logiciel qui n'est pas compatible. Nous avons des équipes qui peuvent se déplacer sur le terrain et les accompagner techniquement ».

Quant aux craintes liées à l'insécurité, cette responsable s'est exprimée en ces termes :

« Les données sont hébergées par un hébergeur de santé autorisé par le ministère de la Santé et qui respecte toutes les recommandations de la loi. C'est un hébergeur hautement sécurisé ».

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)