Les voitures neuves seraient-elles bientôt équipées de boîtes noires et de limiteurs de vitesse ?
un service de meilleurtaux.com

Les voitures neuves seraient-elles bientôt équipées de boîtes noires et de limiteurs de vitesse ?

Face au grand nombre de décès dus aux accidents de la route dans l’Union européenne, les autorités ont décidé d’équiper les voitures de mesures de sécurité plus strictes. D’ici 2022, les nouveaux véhicules pourraient donc être équipés d’un limiteur de vitesse et d’une boîte noire. Le comité parlementaire européen est actuellement en train de statuer sur l’adoption de cette loi.

Les voitures neuves seraient-elles bientôt équipées de boîtes noires et de limiteurs de vitesse ?

Le résultat des crash-tests de ces dernières années indique que les véhicules actuels ont besoin de systèmes électroniques de sécurité, notamment des aides à la conduite. Avec plus de 20 000 décès provoqués par des accidents routiers, l'Union européenne est par ailleurs favorable à l'installation de mesures de sécurité dans les nouvelles voitures.

Récemment, un projet de loi visant à intégrer des limiteurs de vitesse et des boîtes noires dans les nouveaux véhicules a été présenté devant le comité parlementaire de l'UE. Une décision concernant l'application de ce dernier devrait paraître le 14 mars 2018. Cependant, la présence de boîtes noires dans les voitures soulève des polémiques.


L'Union européenne veut réduire les risques d'accidents de la route

En 2017, 25 300 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la route dans l'Union européenne. Devant ce chiffre, les instances de l'UE ont décidé de renforcer la sécurité des voitures. Pour cela, un comité parlementaire a proposé 19 mesures de sécurité. Celles-ci comprennent un système d'assistance de maintien dans la voie, un détecteur d'endormissement, une boîte noire et un limiteur de vitesse.

Un premier comité parlementaire a validé l'installation de boîtes noires et de limiteurs de vitesse dans les voitures neuves à partir de 2022. Les boîtes noires serviront à enregistrer les données en cas d'accident. Ces dernières comprennent les moments « avant, pendant et après » l'accident. Elles serviront notamment à déterminer la vitesse du véhicule au moment des faits et le moment où les aides à la conduite ont été activées.

Le limiteur de vitesse, quant à lui, servira à analyser les routes. Connecté à un GPS, il indiquera les limites de vitesse à ne pas dépasser sur les voies empruntées par les conducteurs. Ce système sera difficile à contourner, même si les conducteurs auront la possibilité d'y passer outre.

L'utilisation de la boîte noire crée une controverse

L'UE vise la limitation des accidents de la route avec l'application de la loi demandant aux constructeurs d'installer une boîte noire et un limiteur de vitesse dans leurs futurs modèles. Tandis que le limiteur ne pose pas de problème, l'autre mesure de sécurité a entraîné une polémique.


En effet, l'utilisation de boîtes noires permettrait aux compagnies d'assurance d'avoir accès aux données de conduite de leurs clients. Ce faisant, ces dernières disposeraient alors de moyens pour personnaliser un devis assurance selon le profil du conducteur provoquant ainsi de possibles hausses des primes.

Le recours aux boîtes noires dans les nouveaux véhicules ne ravit pas tout le monde. Selon certains, cet appareil permettrait de passer outre la protection de la vie privée des conducteurs et la confidentialité des données. Une pétition contre cette mesure a été lancée par la Ligue des conducteurs. Cette dernière insiste sur le fait qu'une surveillance étroite dans toute l'Europe est une atteinte à la liberté des citoyens européens.

Dans tous les cas, il faudra attendre le vote final qui se tiendra le 11 et le 14 mars pour savoir si ces deux systèmes seront réellement obligatoires dans quelques années.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (686 avis clients sur Avis-Vérifiés)

Besoin d'un crédit auto ?

500 €

75 000 €