Une multiplication des voitures électriques entraînerait-elle un pic de consommation d’électricité ?

Récemment, le gouvernement a dévoilé la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Ce projet indique que d'ici 2028, le parc automobile français accueillera 4,8 millions de voitures électriques et hybrides rechargeables. Il fait partie des engagements de la France de mettre fin à la commercialisation de véhicules neufs produisant des gaz à effet de serre en 2040.

Toutefois, l'accroissement de ce type de véhicules peut engendrer des problèmes au niveau de la consommation électrique. Que se passera-t-il quand toutes ces voitures seront chargées ? Les avis divergent au sein des différentes compagnies productrices d'énergie.

Les conséquences de l'accroissement du nombre de véhicules électriques

Il est normal de se demander si un accroissement important du nombre de véhicules électriques aura un impact sur la consommation d'électricité en France.


Selon Philippe Degobert, directeur du campus Arts et Métiers de Lille et responsable du master mobilité et véhicules électriques, ce fait ne sera pas un problème. Le gestionnaire du réseau RTE appuie ses propos en déclarant que si d'ici 2035, 15,6 millions de modèles seront en circulation, une hausse de 34 térawattheures (TWh) sera notée.

Ce chiffre correspondrait à environ 8 % de la consommation électrique et il est bien inférieur à celui que nécessite le chauffage électrique. Le pic de consommation observé durant les soirées d'hiver ne serait donc pas à craindre d'après Philippe Degobert.

Ce dernier indique que les spécificités des véhicules électriques, leur efficacité énergétique en l'occurrence, permettront de compenser les transferts d'usages.

Il explique également que les constructeurs proposent des applications intelligentes servant à programmer les recharges durant certaines heures, pour réduire la consommation dans le cas où plusieurs voitures se rechargent en même temps.

Les sociétés productrices d'électricité sont-elles toutes d'accord sur ce point ?

L'augmentation du parc électrique en France amènera sans doute de nombreux changements tant au niveau des sociétés productrices d'énergie que des compagnies d'assurance.

Avec les véhicules électriques, les conducteurs devront faire des comparaisons. Ainsi, ils pourront trouver une assurance auto pas cher couvrant la batterie, les services d'assistance ou le remboursement en cas de sinistre lors de la recharge du véhicule.


Tandis que RTE est optimiste quant à l'accroissement du parc électrique, EDF est assez dubitatif. Selon son PDG Jean-Bernard Levy, une légère hausse de la consommation électrique est à prévoir. Toutefois, il faut une certaine organisation pour maintenir un équilibre dans les prochaines années.

Certaines mesures seront appliquées pour amortir l'afflux de rechargement des véhicules électriques. Selon Philippe Degobert, des tarifs attractifs permettront de décaler la pointe de 19 heures, moment où les fours et les chauffages des foyers sont très sollicités.

De plus, les batteries des voitures électriques ont la possibilité de réinjecter l'énergie qu'elles ont stocké vers le réseau, ce qui soulagera la tension de ce dernier.