Mises en garde sur la santé auditive des jeunes

Les oreillettes et les dangers associés

La santé auditive est un point qui est peu considéré. Les jeunes sont les plus exposés aux risques de perte auditive. Peu avant la Journée nationale de l'édition, les experts de santé n'ont eu de cesse de prévenir les parents et les jeunes sur les dangers auxquels ces derniers s'exposent en écoutant de façon prolongée de la musique, et souvent avec un volume élevé pour éliminer le bruit environnant.

Selon une récente étude effectuée par l'association JNA,

plus de la moitié des Français de plus de 15 ans ne peuvent se passer d'écouter de la musique sur leurs terminaux mobiles.

Et quasiment 1/5 des adolescents de 11 à 15 ans en sont totalement « accros ».


Les professionnels de santé ont donc tiré la sonnette d'alarme, le risque étant notamment lié aux oreillettes intra auriculaires, qui peuvent entraîner une lésion du système auditif, voire une surdité précoce.

Des risques liés à l'inconscience

La même étude révèle qu'

un quart des adolescents et un tiers des jeunes de 28-35 ans ont tendance à écouter la musique avec un volume très élevé.

Dans la majorité des cas, le smartphone est omniprésent jusque dans leur sommeil, puisque sur le panel interrogé, un jeune sur deux a déclaré s'endormir avec des écouteurs vissés aux oreilles.

Des mauvaises habitudes qui inquiètent autant les professionnels (médecins ORL, orthophonistes, audioprothésistes, mutuelles, etc.) qui en appellent à une prise de conscience générale. En effet, outre les risques portant sur la santé, un déséquilibre des mécanismes de l'audition peut affecter durablement les capacités d'apprentissage des sujets concernés.

En revanche, près de trois quarts des adultes de plus de 35 ans interrogés déclarent faire l'effort d'écouter leurs morceaux préférés à un niveau modéré. Une prise de conscience limitée certes, mais qui justifie la nécessité de poursuivre les campagnes de prévention.

Une nouvelle norme imposée par l'OMS

Selon les chiffres communiqués par l'Organisation mondiale de la santé, près de 450 millions d'individus dans le monde souffrent d'une déficience auditive. Chez les enfants touchés par ce problème, 60 % des cas recensés auraient pu être évités si des précautions avaient été prises. Par contre, plus d'un milliard de jeunes et adultes de 12 à 35 ans s'exposent à une déficience auditive, car ils évoluent régulièrement dans un environnement trop bruyant. Ainsi, l'OMS a annoncé en février la mise en place d'une nouvelle norme internationale encadrant la conception et l'utilisation des équipements audio personnels, en marge de l'initiative Écouter sans risque qui vise à sensibiliser les jeunes sur les « bonnes habitudes » de consommation de musique.