Les conditions d’obtention du permis AM évoluent en 2019

Anciennement connu sous le nom de « BSR », le permis AM permet à ses titulaires de rouler au volant d'un quadricycle léger motorisé. Grâce à ce document, les adolescents peuvent passer au guidon d'une moto de petite cylindrée (moins de 50 cm3) comme le scooter.

Mais depuis le 1er mars dernier, la formation minimum obligatoire dure une heure de plus qu'auparavant, afin de mieux sensibiliser les usagers de cyclomoteurs aux risques pouvant survenir sur la route. Les différents modules se divisent en 5 séquences dont l'une d'entre elles requiert la présence d'un représentant légal lorsque le sujet est mineur.

Porter un casque et des gants est obligatoire

Outre la formation théorique qui inclut l'apprentissage du Code de la route, les apprentis conducteurs bénéficient aussi d'une formation pratique qui dure au moins 6 heures. Elle commence par une formation qui se déroule hors circulation (1 heure au plus).


Cette dernière consiste à former l'intéressé sur le bon usage du véhicule. Elle se poursuit par la conduite du scooter ou des quatre-roues sur la voie publique (3 heures au plus), pour que les usagers apprennent à circuler sur les routes en toute sécurité.

Encore faut-il que le conducteur dispose des équipements de base nécessaires à la formation. Hormis la combinaison et le casque, il doit enfiler une veste à longue manche et des gants équipés d'un système de fermeture au niveau des poignets. Il doit également porter des chaussures montantes, à moins qu'il ne porte des bottes de pluie.

15 euros de plus pour 8 heures de formation

D'après le réseau des stations de radios opérant dans l'Hexagone, le rallongement de la formation coûterait plus cher aux demandeurs de permis AM. Par exemple, d'après le responsable d'une école de conduite implantée dans le département des Hauts-de-Seine, le prix des cours progressera de 15 euros.

À cette dépense s'ajoutera l'assurance scooter, dont le prix dépendra de l'étendue de la couverture souscrite. Comme tous les véhicules à moteur, la voiturette sans permis doit aussi être assurée.

En effet, pour obtenir leur permis, les futurs conducteurs de voitures sans permis et de cyclomoteurs doivent préalablement passer une formation. Elle s'est allongée depuis le 1er mars 2019 pour passer à 8 heures de cours.

La dernière séquence concerne la prévention contre les éventuels accidents de la route. Pour les apprentis de moins de 18 ans, l'assistance d'un parent est également requise.