L’assurance multirisque habitation et la carte bancaire couvrent de nombreuses garanties

Les Français souscrivent énormément d'assurances. Cependant, ils ne connaissent pas toujours la manière dont ils sont couverts. Il faut savoir que certaines assurances, notamment la MRH, prennent en charge un grand nombre de dommages. Dans ce cas, certaines garanties peuvent s'avérer inutiles et il est préférable de les résilier.

À noter que de nouveaux droits en matière d'assurance ont été apportés par la loi Hamon de 2014. La mesure phare de ce texte entré en vigueur au 1er janvier 2015 consiste à permettre la résiliation des contrats d'assurance auto ou habitation à tout moment. Pour l'heure, il ne s'applique pas encore aux contrats de complémentaire santé.


Quelles garanties l'assurance MRH couvre-t-elle ?

L'assurance MRH permet d'accéder à une large étendue de garanties. En effet, en plus de couvrir les dommages aux biens, elle prend également en charge la RC de l'assuré et des membres de son foyer en cas de dommages corporels ou matériels causés à des tiers.

Des options telles que la protection juridique peuvent par ailleurs être ajoutées. En cas de procédure de justice opposant l'assuré à un tiers, cette garantie lui permet d'être défendu par son assurance.

Les enfants dans un foyer peuvent également bénéficier de la garantie RC de l'assurance MRH. Celle-ci ne couvre cependant que les dommages causés à autrui. Ainsi, il faut souscrire une garantie individuelle accident pour couvrir les frais médicaux ou d'hospitalisation en cas de blessures.
Il faut néanmoins savoir que cette assurance n'est pas forcément nécessaire si une GAV (garantie accidents de la vie) a déjà été souscrite.

Lors d'un achat, il convient de bien peser l'utilité des petites assurances. Elles s'avèrent souvent inutiles car les garanties incluses dans l'assurance habitation offrent la couverture qu'elles proposent. Limiter leur souscription évitera donc les doublons et d'avoir à procéder à leur résiliation qui peut parfois être compliquée.

Qu'en est-il de la carte bancaire ?

La plupart du temps, la carte bancaire inclut des services d'assurance et d'assistance, notamment si elle est haut de gamme. Pour un voyage à l'étranger par exemple, elle couvre l'assurance responsabilité civile, le retard, l'annulation, les bagages, l'invalidité ou encore le décès.


En fonction des banques, il faut cependant avoir payé l'intégralité ou une partie du voyage avec ce moyen de paiement pour pouvoir bénéficier de ces garanties.

Quels que soient son coût et sa marque, la carte bancaire couvre un grand nombre de dommages. Il est nécessaire de s'informer des garanties qu'elle intègre pour éviter d'en souscrire d'autres qui se révèleront alors inutiles.

Pour éviter les doublons, il est par ailleurs recommandé de relire tous les 3 ou 4 ans les contrats et d'observer en détail les garanties (nature, valeur assurée, conditions, franchise, etc.) pour vérifier si elles sont toujours adaptées. Le responsable produits IARD à la Macif, Stéphanie Garau, souligne notamment :

Il convient de bien identifier ses besoins en termes de couverture afin de savoir si les assurances que l'on a souscrites sont toujours d'actualité. Il faut aussi prendre en compte les changements de situation familiale (un enfant parti faire ses études, un départ à la retraite, un déménagement…). L'objectif est de ne pas avoir de déconvenue et aussi de payer le juste prix.

Enfin, tout changement important (achat d'objets de valeur, réalisation de travaux d'embellissement, agrandissement de logement, etc.) doit être signalé à l'assureur pour que le contrat soit adapté. Autrement, l'assuré risque de ne percevoir qu'une indemnisation partielle en cas de sinistre.