Financer ses propres obsèques en souscrivant un contrat dédié auprès des bancassureurs
un service de meilleurtaux.com

Financer ses propres obsèques en souscrivant un contrat dédié auprès des bancassureurs

Pour nombre de familles en deuil, l’organisation des funérailles de leur défunt proche constitue une tâche particulièrement délicate, d’autant plus que leur coût augmente au fil des années. C’est la raison pour laquelle certaines compagnies d’assurance proposent des contrats obsèques. Ainsi, l’assuré peut régler à l’avance le financement de ses propres obsèques.

Financer ses propres obsèques en souscrivant un contrat dédié auprès des bancassureurs

Comme les assureurs, les établissements bancaires vendent actuellement des contrats obsèques pour éviter que les familles des assurés n'aient à supporter les frais d'obsèques à leur décès.

En effet, les obsèques coûtent en moyenne 3 500 euros. Avec la souscription d'une telle assurance, les coûts pourront être totalement ou partiellement couverts, à hauteur de la somme initialement prévue par l'assuré. Ce montant est déterminé lors de la signature du contrat.

Concernant les cotisations, l'intéressé peut les payer en une fois ou en tranches échelonnées dans le temps. En tout cas, il est vivement recommandé de porter le contrat à la connaissance des proches.


Les assureurs prennent en charge les frais d'obsèques ou les remboursent

Au décès du souscripteur, l'assureur versera le capital provisionné aux bénéficiaires désignés dans le contrat obsèques. Encore faut-il qu'ils réalisent les démarches requises pour la remise des fonds, par LRAR (lettre recommandée avec accusé de réception) notamment.

Une fois que la compagnie d'assurance reçoit les documents administratifs, l'argent est versé aux ayants droit dans un délai assez court qui varie en fonction des assureurs. Si ces derniers ne parviennent pas à verser le capital souscrit par les assurés avant leurs funérailles, ils procèdent à un remboursement des frais. La somme restante est alors distribuée aux bénéficiaires.

Si l'assuré a signé un contrat de prestations, l'assureur doit verser le capital cumulé à l'entreprise de pompes funèbres qu'il aura préalablement mentionnée. À travers la convention obsèques, le souscripteur a la possibilité d'anticiper le déroulement de ses funérailles. Par exemple, il peut choisir, de son vivant, entre l'enterrement et la crémation.

Les souscripteurs doivent avoir 80 ans au plus

Pour souscrire une assurance obsèques, les intéressés doivent avoir entre 75 et 80 ans au plus, quel que soit leur état de santé. Ils doivent également verser entre 1 000 euros et 6 000 euros à la souscription, selon les cas.


Les modalités de versement du capital sont-elles sélectionnées en fonction de l'imminence ou non du décès ? Si un délai de carence (pouvant durer 2 ans) est toujours appliqué à l'ouverture du contrat, les versements mensuels peuvent être temporaires ou avoir lieu jusqu'au décès de l'assuré.

Dans le premier cas, les mensualités peuvent s'étaler sur 5 ou 10 ans. Dans le second cas, les cotisations, appelées aussi « primes viagères », perdurent jusqu'au décès de l'assuré.

Au cas où le souscripteur a encore quelques années devant lui, il est recommandé de planifier des versements temporaires peu espacés dans le temps plutôt que d'opter pour les primes viagères. En effet, la somme versée peut être supérieure au capital défini au départ.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (663 avis clients sur Avis-Vérifiés)