En Chine, un mauvais comportement au quotidien peut être sanctionné par l’interdiction de voyager

Une pratique en vigueur dans quelques provinces, mais bientôt étendue à toute la Chine

Dans la pratique, les « bons » citoyens sont crédités de bons points et, à l'inverse, les coupables d'infractions récoltent de mauvaises notes.

Parmi les agissements passibles de malus figurent entre autres :

  • les impolitesses en public ;
  • le fait de jeter des ordures dans la rue ou dans les lieux publics ;
  • les factures impayées (électricité, téléphone, impôts…).

Même le fait de promener un chien sans sa laisse est jugé comme un délit.

Ce système de notation est appliqué depuis 2014. Il peut paraître comme une entrave à la liberté de chaque individu, néanmoins, il fait presque l'unanimité auprès de la population. D'ailleurs, il devra bientôt être étendu à l'ensemble du pays.


À noter que quelques dizaines de milliers de Chinois subissent chaque année les châtiments qui en découlent.

Une mesure qui a prouvé son efficacité

Depuis son entrée en vigueur, ce système de notation, connu sous le nom de Social Crédit System, a déjà fait 23 millions de victimes.

Parmi les sanctions distribuées figure notamment l'interdiction de voyager, aussi bien dans le pays qu'à l'étranger. Les personnes « fautives » n'ont accès ni aux trains ni aux avions.

Bien évidemment, la souscription d'une assurance voyage est inutile, ou peine perdue si elle a déjà été contractée, puisque les personnes concernées ne peuvent même pas quitter le pays.

Bien que considérée comme abusive par certains, cette méthode de dissuasion est efficace. D'après les chiffres publiés par les spécialistes,

« 3,5 millions de personnes ont régularisé leur situation financière afin de pouvoir retrouver de la mobilité, mais surtout pour ne pas risquer d'apparaître comme un mauvais citoyen aux yeux du public ».

En effet, à l'aide d'une application pour smartphone, les citoyens peuvent repérer les mauvais payeurs qui se trouvent autour d'eux, dans un rayon de 500 mètres.