Transformer des bureaux en logements serait une solution contre la crise dans le secteur immobilier

Pour réguler la crise du logement dans la capitale, des mesures ont été prises en vue de pouvoir transformer des bureaux en habitations. Des modifications ont notamment été apportées dans la législation et différents projets sont déjà en cours.

Selon les compétences et les talents du professionnel en charge de ces modifications, ces dernières peuvent être réalisées plus ou moins vites. Toutefois, réaménager des locaux destinés à un usage professionnel en lieux de vie s'avère plus compliqué que prévu.

De nombreux défis sont à relever afin de mener à bien ces transformations et de convaincre l'opinion publique ainsi que certaines instances.


Une forte volonté politique est nécessaire

Durant le mois de mars 2018, la municipalité parisienne procédait à l'inauguration de bureaux reconvertis en logements sociaux. Des locaux de 3 833 m2 ont laissé place à 54 habitations. Pour mener à bien ces travaux, il a fallu repenser l'agencement des lieux. Une cage d'escalier et des coursives ont été installées afin de ne pas réduire les surfaces habitables.

Alors que la mairie de Paris est fière de sa réalisation, l'Opposition présente certaines critiques. Florence Berthout, présidente du groupe LRI au Conseil de Paris, déclare que si la ville compte 750 000 m2 de bureaux transformables, les autorités ne peuvent aménager que 400 immeubles par an.

Ian Brossat, adjoint PCF chargé du Logement, lui répond qu'il était envisagé de modifier 200 000 m2 en 2014 et que plus de 250 000 m2 sont actuellement réaménagés, ce qui représente une grande avancée.

Aménager les bureaux vides de Paris en habitation nécessite néanmoins une grande implication politique. Selon Vincent Bollaert, directeur du département investissement de Knight Frank France, le coût de ce type de travaux dans la capitale est trop élevé et les investisseurs ne sont pas intéressés. Il déclare que ce projet serait plus rentable appliqué dans les régions proches de Paris.


Des bureaux dans le 14e sont devenus des logements sociaux

L'architecte Alain Sarfati est récemment intervenu dans les travaux de transformation d'un immeuble de bureaux dans le 14e arrondissement. Il y a plusieurs décennies, il avait déjà travaillé sur cette structure sise rue Victor Schœlcher pour en faire un lieu de travail.

Maintenant, il a aidé à le réaménager en logement. Plus de 50 personnes profiteront désormais de nouveaux appartements. Il ne leur restera plus qu'à contracter une bonne assurance habitation comme pour un logement classique.

Dans l'immeuble rénové par l'architecte, ce dernier a dû faire preuve d'ingéniosité afin de faire de l'endroit un espace adapté à l'habitation. Pour cela, il s'est concentré sur la façade afin d'y apporter une touche de modernité et de luminosité.

Alain Sarfati a indiqué qu'il a fallu 20 mois pour mener à bien ce projet. Son coût était par ailleurs de 2 000 euros/m2. Si chaque appartement présent dans l'immeuble est unique, l'architecte regrette de ne pas pouvoir y laisser sa marque : des cloisons évolutives.

Celles-ci auraient permis d'adapter plus facilement l'espace d'habitation aux changements de mode de vie des occupants.