Les Français débourseront en moyenne 633 euros pour l’assurance auto en 2019

En 2013, les Français consacraient en moyenne 4 500 euros par an à leur budget auto. En 2017, ce montant s'élevait à 6 063 euros, soit plus de 25 % d'augmentation en 4 ans. La hausse des prix du carburant constitue un élément majeur de cette situation.

Par ailleurs, les primes d'assurance toujours plus élevées sont un autre facteur. À cause des accidents corporels plus nombreux et des réparations plus chères, les assureurs sont contraints d'appliquer des hausses année après année.

Cette tendance a ainsi été observée au cours de l'année 2018. 2019 ne devrait pas échapper à ce qui semble désormais être une règle.


Disparités des prix des assurances suivant le lieu de résidence

D'importants écarts existent entre les prix des assurances selon les régions. Ces disparités résultent d'une sinistralité pouvant être importante ou non suivant la domiciliation de l'assuré. Par exemple, la prime auto moyenne est de 682 euros par an en région francilienne.

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les automobilistes paient environ 656 euros par an. En Nouvelle-Aquitaine, la prime moyenne est de 550 euros par an. C'est en Bretagne que l'on retrouve l'assurance auto la moins chère, avec 530 euros par an en moyenne.

Ainsi, un habitant d'Île-de-France peut être tenté de couvrir son véhicule au nom d'un parent résidant dans une région où l'assurance coûte moins cher. Il s'agit pourtant d'une très mauvaise idée car l'assureur mènera forcément une enquête en cas de sinistre.

Le conducteur concerné risquera alors une réduction de son indemnisation voire un refus. Par ailleurs, il encourra la résiliation de son contrat pour fausse déclaration.

Diverses hausses occasionnant des dépenses supplémentaires

Les prix du carburant ne cessent d'augmenter. Début 2016, il fallait débourser en moyenne 1,25 euro pour 1 litre de super SP95 et 1 euro pour 1 litre de gazole. Vers la fin de l'année dernière, le litre de super coûtait plus de 1,60 euro et le gazole 1,50 euro, soit une hausse respective de 25 % et de plus de 33 % en à peine 2 ans.


En se basant sur les moyennes nationales, cela entraîne une dépense supplémentaire de 220 euros comparativement à 2016 pour les véhicules essence consommant 7 litres au 100 et parcourant 9 000 km par an. Pour les voitures diesel consommant 6,30 litres au 100 et parcourant 16 000 km par an, la dépense supplémentaire est de 504 euros.

Outre la hausse des prix du carburant, les automobilistes doivent aussi faire face à celle des dépenses d'entretien, des péages et des frais de stationnement (1 % en 2017 et 2018).

Comparer pour trouver le tarif le plus intéressant

Il est fréquent de comparer différents devis pour des réparations ou l'entretien d'un véhicule. Le but étant de faire des économies tout en bénéficiant de prestations identiques. Cette démarche est également valable pour l'assurance. En effectuant une simulation assurance auto, un conducteur pourra confronter les diverses offres des assureurs et choisir celle qui convient à ses besoins et à son budget.

Il n'aura ensuite plus qu'à souscrire sa nouvelle assurance. En effet, depuis l'application de la loi Hamon début 2015, les assurés peuvent résilier à tout moment leur contrat dès 1 an d'engagement.

Ils n'ont également plus à s'occuper des démarches administratives contraignantes qui sont désormais à la charge du nouvel assureur. En outre, la continuité de la couverture entre l'ancien contrat et le nouveau est garantie.