Les utilisateurs de téléphone dans la rue posent problème aux motards
un service de meilleurtaux.com

Les utilisateurs de téléphone dans la rue posent problème aux motards

Ces dernières années, de nombreuses personnes ont pris l’habitude de se déplacer dans la rue tout en consultant leur smartphone. Cette attitude dangereuse augmente les risques d’accident de la route tant pour les piétons que pour les conducteurs. Cela a de fâcheuses conséquences, surtout pour les motards qui ont du mal à les esquiver.

Les utilisateurs de téléphone dans la rue posent problème aux motards

Selon une récente étude réalisée par Tecmark, un grand nombre de personnes consultent leur téléphone, en moyenne 221 fois par jour. En effet, elles le font partout, aussi bien dans les voitures, au travail qu'en plein milieu du trottoir ou de la route. Cela peut provoquer de graves accidents, notamment le décès des piétons imprudents.

Ces dernières années, plusieurs d'entre eux ont été victimes d'accident de la route à cause de moments d'inattention. En Europe comme ailleurs dans le monde, les véhicules doivent redoubler de prudence.

Pour éviter les accidents malencontreux, les parties doivent toutefois prendre connaissance de leurs actes et éviter les comportements dangereux.


La législation est du côté des piétons

Avec la popularisation du smartphone est apparue le smombie (contraction des mots smartphone et zombie). Ce terme désigne le fait de marcher tout en ayant les yeux rivés sur son mobile. Lorsqu'ils sont plongés dans leur appareil, les utilisateurs oublient tout ce qui les entoure. Certains traversent alors sans prendre la peine de regarder les véhicules qui passent. D'où les risques d'accident.

Dans ces cas-là, ce sont pourtant les conducteurs qui sont en tort, surtout en France. Dans l'Hexagone, le piéton est protégé par la législation. Même s'il traverse au vert ou à 50 mètres d'un passage clouté, c'est le conducteur qui sera en tort. Et un renforcement de la loi qui enlève 6 points aux personnes ne respectant pas les passages piétons complique la situation.

Pour rappel, en 2018, l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière a indiqué que le smombie est peut-être lié au décès de 475 piétons. Une étude récente confirme que 10 % des piétons accidentés ont été victimes de ce phénomène.

Des mesures doivent être prises

À cause du smombie, de nombreux motards sont impliqués dans des accidents. Si des couvertures comme l'assurance moto collection les protègent plus ou moins, rien ne vaut la prudence sur les routes. Dans le cas des conducteurs de deux-roues, éviter les accidents de la route est plus difficile. En effet, les piétons qui traversent soudainement sont difficiles à éviter.


Pour réduire les décès dus au smombie, de nombreuses mesures ont déjà été avancées. Des projections au sol pour piéton ou encore des passages lumineux ont déjà été mis en place. Des projections en 3D destinées aux véhicules et des feux intelligents priorisant les personnes souhaitant traverser également.

Dans certaines zones, on retrouve même des panneaux de signalisation pour les piétons qui consultent leur smartphone ainsi que des sas prévus pour eux et les cyclistes afin de créer un espace sécurisé.

Enfin, dans certains pays, les smombies sont verbalisés pour leur inattention. Des caméras de surveillance permettent de les repérer et de les sanctionner.

Avis clients LeComparateurAssurance.com : 9.0 / 10 (663 avis clients sur Avis-Vérifiés)