Les constructeurs automobiles se lancent dans la vente en ligne

Fin février 2019 est une date importante dans l'univers de l'automobile. C'est à cette période qu'Elon Musk, président de Tesla, a annoncé la suppression de toutes ses agences physiques. Aujourd'hui, l'enseigne mise sur la vente en ligne de ses différents modèles. Cette mesure vise à réduire le prix des voitures Tesla.

La start-up a lancé une nouvelle tendance et de nombreuses marques ont décidé de l'imiter. La firme allemande Audi testera donc cette méthode de vente sur une courte période avant une généralisation l'année prochaine. Tandis que d'autres enseignes renforceront leur présence sur Internet pour attirer de nouveaux clients.

Attractivité de l'approche digitale

La décision de Tesla de digitaliser ses ventes a ouvert de nombreuses voies dans le secteur automobile. Si certaines marques comme PSA en France s'étaient déjà essayées à la vente en ligne, d'autres ont dernièrement décidé de proposer ce type de prestation. C'est notamment le cas d'enseignes comme DS ou Audi qui misent sur une approche multicanal.


Selon Guillaume Crunelle, responsable auto chez Deloitte, la digitalisation permet de créer un contact direct entre le constructeur et le conducteur. Par ailleurs, elle accroît les possibilités de contact entre les deux parties.

D'après Thomas Morel, de McKinsey, le temps de fréquentation des showrooms des concessionnaires a été divisé par quatre entre 2000 et 2017. Il explique que les acheteurs préfèrent passer par Internet.

D'autres constructeurs automobiles veulent s'imposer dans la vente en ligne bien qu'ils recourent encore aux concessionnaires indépendants. Audi, la marque allemande, propose à ses clients d'acquérir un modèle en série limitée via Internet ou les magasins traditionnels. Selon Martin Sander, directeur marketing, ce projet leur offre deux possibilités adaptées à leurs besoins.

Arnaud Ribault, directeur marketing chez Audi, souligne que la vente en ligne n'opposera pas les prestations digitales et physiques. Il explique que l'achat se fera sur Internet, mais que la livraison du modèle devra se faire par les réseaux physiques habituels.

La vente en ligne nécessite une bonne gestion

Recourir à la vente en ligne de voitures permet aux constructeurs d'optimiser leurs ventes tout en faisant des économies. Grâce à cette méthode, Tesla a déjà réalisé 78 % de la vente de sa berline Model 3 aux États-Unis. Si cette mesure avantage la marque, les clients ne sont pas en reste.


En effet, ces derniers profitent d'une baisse moyenne de 6 % sur les différents modèles électriques. Il ne leur reste plus qu'à effectuer une simulation assurance auto pour trouver la meilleure offre de couverture.

Si la tendance de la vente en ligne de voitures est forte, certains experts mettent les constructeurs en garde. Cette mode et ses avantages ne doivent pas remplacer les concessionnaires qui servent de conseillers et offrent aux clients la possibilité d'essayer les modèles.

Thomas Morel fait d'ailleurs remarquer que l'achat d'une voiture est un investissement important pour un foyer. Un achat en ligne nécessite donc une grande confiance entre le consommateur et la marque.

D'ailleurs, si Tesla a annoncé la fermeture de toutes ses agences au profit de la vente digitale, l'enseigne a finalement changé d'avis. En effet, elle conservera la moitié de ses établissements physiques.